samedi 31 décembre 2016

[Chronique] Maliki, tome 1 : L'autre fille dans le miroir - Maliki

Auteur : Maliki
Pages : 256
Titre original : Maliki, tome 1 : L'autre fille dans le miroir
Prix : 11,90€ (papier)


Dans cette série, ce livre est le tome 
• Maliki, tome 1 : L'autre fille dans le miroir
• Maliki, tome 2 : L'esprit empoisonné
Ce livre appartient à la série BD Maliki.

Résumé : Maliki est une jeune fille de 13 ans qui se sent différente des autres. Et à juste titre. Avec ses cheveux roses et ses oreilles un peu pointues, elle est aussi plus mature et plus lucide que ses camarades. Le divorce de ses parents et une étrange "maladie" pendant son enfance lui ont donné une vision critique de la vie et des gens. Depuis un an et quelques semaines, elle est entrée au collège. Elle traine un lourd secret : son corps sert d'abri à une créature surnaturelle nommée Lady. Fusion de l'esprit de son défunt chat et de l'esprit de Maliki, cette fille féline, muette et court vêtue s'éveille doucement et aimerait bien sortir découvrir le monde et chasser les souris. Maliki doit apprendre à contrôler cette présence fascinante et inquiétante à la fois, ainsi que les étranges pouvoirs qu'elle lui confère.

Enquête aux sources de cette métamorphose - quotidien d'une collégienne et difficulté a trouver sa place quand on décide de ne pas rentrer dans un moule - premiers amours et super pouvoirs : La vie de Maliki est bien remplie et pleine de mystères.



"A l'ombre d'un noisetier, un chat dormait dans une position improbable, de type yoga niveau expert, sur un vieux morceau de carton gondolé."


   Maliki est une jeune fille de treize pas comme les autres : comme le résumé l'indique, elle a les cheveux roses et des oreilles pointues. Mais, de plus, lorsqu'elle était petite, d'étranges événements la rendant violente et agressive la menèrent à consulter un spécialiste. Celui-ci réussit à arrêter ces événements, seulement, ces derniers resurgissent au début de l'adolescence. Nous suivons alors le personnage de Maliki dans sa vie quotidienne, alternant entre récit à la première personne lorsque celle-ci écrit dans son journal intime, et la troisième personne lorsqu'elle se sépare de ce dernier. Nous vivons alors son premier amour, ses premiers émois, disputes, ... c'est-à-dire l'adolescence, avec toutes les émotions qu'elle pourvoit.
   L'auteur nous raconte de manière réaliste cette période de la vie, avec un style d'écriture approprié pour cette histoire, que cela soit à la première ou à la troisième personne. D'ailleurs, le récit se déroule dans les années 1990, et cela se retrouve dans l'environnement de Maliki, avec les anciennes voitures, ... On suit le personnage dans ses problèmes, sans trop savoir à quoi s'attendre dans l'avenir. Tout semble compliqué pour la jeune fille, qui voudrait juste être normale et avoir ses quelques amis avec elle. On oscille alors entre normalité et surnaturel, deux univers entre lesquels Maliki avance péniblement.
   Les personnages de Maliki, Ranjit et Sarah sont attachants, tout comme Sabrina que nous ne connaissons finalement peu, tandis que certains personnages nous donne envie de les frapper. On a donc un ensemble homogène de personnages, qui entoure la vie de Maliki.
   Si on connaît la bande dessinée, on retrouve avec plaisir Maliki dont on découvre une partie de l'enfance et de l'adolescence dans ce roman. Cela permet aussi de mieux percevoir certaines descriptions, notamment celle de Lady, ou encore celles qui nous annoncent l'arrivée prochaine d'Electro dans l'histoire. Plusieurs liens qu'on associe alors facilement avec la bande dessinée si on l'a déjà lu.

   En résumé, on passe un très bon moment avec cette histoire, qui comporte des personnages attachants, et où le naturel et le surnaturel se côtoient. On retrouve plusieurs personnages déjà connus pour certains dans la bande dessinée, dont on retrouve quelques éléments dans le roman, qui chronologiquement se situe avant la bande dessinée. Le roman ne nécessite pas d'avoir déjà lu la bande dessinée, mais l'avoir déjà lu permet de tout de suite reconnaître certaines choses qui apparaissent dans la bande dessinée. La fin met en haleine, et nous laisse deviner une suite, qui est déjà sortie au moment où j'ai lu ce premier tome, qu'on a envie de connaître afin d'en savoir plus sur la vie qui sort de l'ordinaire de Maliki.



mercredi 14 décembre 2016

[Salon] Salon du livre et de la presse jeunesse - SLPJ Montreuil 2016 (04/12)


C'était avec hâte que je voulais retourner cette année au salon de Montreuil, que je trouve vraiment super ! J'attendais plusieurs mois à l'avance les annonces et c'était clairement ce que j'attendais le plus en cette fin d'année. C'est donc chose faite, et je reviens sur ce dimanche au salon à présent :

Le salon de Montreuil, sur cinq jours, c'est partager autour des livres, et plus particulièrement autour des livres jeunesse, du bas-âge jusqu'au romans Young Adult adolescents.







Amy Harmon
   Dès 11 heures, il y a énormément de monde, mais heureusement, la file pour entrer dans le salon est plutôt rapide. Vu l'heure à laquelle je suis arrivée, je rate évidemment les dédicaces BD de Patricia Lyfoung (La Rose Ecarlate) et de Patrick Sobral (Les Légendaires) puisque celles-ci étaient sur tickets. Du coup, je ne perds pas de temps, vu l'heure, je me dirige vers la dédicace d'Amy Harmon sur le stand de la Collection R. Je n'avais aucun des romans sur moi, mais ces livres me donnent énormément envie, il faut absolument que je me les procure, alors j'en ai profité pour avoir quand même sa dédicace sur le carnet que j'avais confectionné pour la salon. Ensuite, direction la dédicace du matin de Meg Cabot, l'auteur de la série "Le Journal d'une princesse" et de la série "Irrésistible" notamment. C'était la dédicace que j'attendais le plus parmi toutes, adorant les romans de l'auteur depuis l'âge de 8 ou 9 ans. L'auteur est très accessible et super gentille ! Et elle trouve d'ailleurs que les couvertures des éditions France Loisirs des romans "Le Journal d'une princesse" sont supers mignonnes et jolies, je partage totalement son avis !
Rebecca Donovan

Anne Plichota &
Cendrine Wolf
   Une pause déjeuner et un "(très) rapide tour de quelques stands pour ensuite me rendre compte qu'il y a déjà foule pour la dédicace de Rebecca Donovan (Ma raison de vivre), donc je stoppe mon tour du salon et me mets dans la file presque une heure en avance. Après une rencontre brève mais très sympa avec l'auteur, direction le stand Lumen pour arriver à temps pour la dédicace de Brenda Drake (La voleuse de secrets) car il restait alors moins de cinq minutes pour la rencontrer. J'arrive à temps, et du fait que ce soit la fin de la dédicace, j'ai la chance de retrouver aucune queue pour la dédicace.
Photo avec l'auteur de "Tara Duncan"
   Et là, je remonte à l'étage supérieur (à ce moment-là, j'ai fait pas mal d'allées et venues entre les deux étages en peu de temps) pour rencontrer les auteurs de "Susan Hopper" et d"Oksa Pollock", toutes deux très agréables, pour aller ensuite juste à côté pour Sophie Audouin-Mamikonian (Tara Duncan). Cette dernière prend vraiment le temps de discuter avec nous, de répondre à nos questions, et on peut bien y passer plus de 10 minutes à discuter avec elle. C'est une rencontre qui donne vraiment le sourire, car on voit vraiment que l'auteur a plaisir de venir et discuter avec ses lecteurs (puis on ne va pas se mentir, étant une auteur française, il est plus facile d'échanger avec elle puisqu'il n'y a plus la barrière de la langue).
   Un rapide passage pour voir Estelle Maskame (Did I Mention I Love You) sur le stand PKJ, et je dois déjà repartir.

Meg Cabot
   Malgré que je n'ai pas eu le temps de faire un tour du salon lui-même du fait des dédicaces que je voulais faire, je retiens que du bonheur de ce salon.    L'ambiance y est vraiment super, on discute avec le sauteurs qui ont l'air de prendre plaisir à nous rencontrer, on échange avec d'autres personnes, tout le monde est super agréable, accepte avec plaisir de prendre une photo des lecteurs avec les auteurs, ... J'aime beaucoup ce salon que je préfère à celui de Paris en mars, qui a une ambiance moins intimiste et où les gens je trouve ne sont pas tout à fait comme à Montreuil. Je trouve que ce salon, tout comme l'année dernière est vraiment réussi, et j'ai déjà hâte d'être à l'année prochaine !



 
Ce que j'ai pu ramener du salon
(sauf le poster tout en haut qui n'en fait pas
partie)




Quelques photos du carnet :




Les dédicaces livres : 


L'unes des dédicaces de Meg Cabot
Dédicace de Cendrine Wolf et
Anne Plichota
Dédicace de Sophie Audouin-Mamikonian
Dédicace de Sophie Audouin-Mamikonian

dimanche 11 décembre 2016

[Sorties] Collection R - Quelques sorties de mi-2017


Voici quelques sorties chez la Collection R du premier semestre 2017 : 




Le monstrologue


Auteur : Rick Yancey
Pages : 464
Titre original : The Monstrumologist
Prix : 18,90€
Résumé : Parfois la peur n'est pas notre ennemie. Parfois la peur est notre meilleure, voire notre seule amie.
« Voici les secrets que j'ai gardés. La confiance que je n'ai jamais trahie. Mais cela fait aujourd'hui plus de quatre-vingt-dix ans qu'est mort celui qui m'a accordé sa confiance, celui dont j'ai conservé les secrets. Celui qui m'a sauvé... et qui m'a condamné. »
Ainsi commence le journal de Will Henry, jeune orphelin apprenti du docteur Warthrop, un homme de sciences à la spécialité bien singulière : la monstrologie, l'étude des monstres. Lors de ces années passées à ses côtés, Will a vu sa part d'inquiétants visiteurs nocturnes et de créatures qu'il n'aurait jamais crues réelles. Mais lorsqu'un pilleur de tombes leur rapporte une trouvaille particulièrement macabre au beau milieu de la nuit, Will et le docteur sont bien loin de s'imaginer la descente au coeur de l'horreur qui les attend...
Un tour de force dans la plus pure tradition gothique, qui explore les obscures relations que les hommes et les monstres ont tissées depuis la nuit des temps.

Sortie : 19 janvier 2017








La Faucheuse


Auteur : Neal Shusterman
Pages : /
Titre original : Scythe
Prix : 18,90€
Résumé : MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut guère mourir qu'en étant tué aléatoirement ("glané") par un Faucheur professionnel. Citra et Rowan sont sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs; et, bien qu'ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l'art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité.
Mais seul l'un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu'il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l'un contre l'autre bien malgré eux...

Sortie : 16 février 2017
















Immaculée, tome 2 : Transcendante


Auteur : Katelyn Detweiler
Pages : /
Titre original : Transcendent
Prix : 18,90€
Résumé : 17 ans ont passé et Iris, le bébé du miracle, est désormais aux portes de l'âge adulte.
Lorsque des terroristes font sauter une bombe à Disney World, Iris Spero, 17 ans, a la même réaction d'horreur que tout un chacun. Peu après, un inconnu sonne chez elle à Brooklyn et lui révèle les mystérieuses circonstances qui ont entouré sa naissance. Tout ce qu'elle croyait savoir sur sa famille s'avère être un mensonge...
Soudain, les médias se mettent à suivre Iris, affirmant qu'elle est "spéciale" : elle pourrait bien être le miracle dont le monde a tellement besoin. La ferveur devient vite incontrôlable, et Iris ne sait plus à qui se fier, hormis à Zane, jeune homme sans domicile qui a fait une croix sur l'espoir.
Comment une jeune fille seule peut-elle panser les plaies d'un monde brisé ?



Sortie : 16 février 2017








Couverture tome 1






A la place du coeur, Saison 2


Auteur : Arnaud Cathrine
Pages : /
Titre original : A la place du coeur, Saison 2
Prix : /
Résumé : /

Sortie : mars 2017












Les 100, tome 4 : Rebellion



Auteur : Kass Morgan
Pages : /
Titre original : The 100, book 4 : Rebellion
Prix : /
Résumé (traduction personnelle) : Des siècles après que la guerre nucléaire ait détruite notre planète, l'humanité lutte pour reconstruire. Cela fait un mois que les nacelles ont atterri et que les Colons ont rejoint les 100 sur le terrain. Les adolescents, jadis délinquants juvéniles, sont maintenant des leaders parmi leur peuple.
Les Colons et les Terre-neuviens célèbrent leurs premières vacances ensemble quand, à l'horreur de tous, ils sont attaqués par un groupe d'étrangers dont les cris de bataille inhabituels remplissent l'air. Les nouveaux arrivants tuent des dizaines de personnes, saisissent des prisonniers, et pillent des provisions cruciales à leur survie. Lorsque l'impétueux Bellamy et son analytique petite amie Clarke découvrent que Wells, Octavia et Glass ont été capturés, ils jurent de les récupérer à tout prix. Mais tandis qu'ils se lancent à la poursuite de leurs nouveaux ennemis, Bellamy et Clarke peinent à se mettre d'accord sur un plan pour sauver leurs amis.
Pendant ce temps, Wells, Octavia, et Glass sont lentement soumis à des lavages de cerveau par leurs ravisseurs, des fanatiques religieux avec un seul but : agrandir leurs rangs et "guérir" la planète ravagée par la guerre... en éliminant tout le monde vivant sur elle.
Mais les siècles d'exposition aux radiations ont fait des ravages dans leurs rangs, les forçant à prendre des mesures drastiques pour survivre. Et à moins que la fête de sauvetage arrive bientôt, les adolescents captifs seront confrontés à un sort bien plus terrifiant que tout ce qu'ils pourraient imaginer. Dans ce quatrième tome palpitant, les 100 vont se battre pour protéger les personnes qu'ils aiment sur la dangereuse planète qu'ils ont toujours rêvé d'appeler maison.
Sortie : mars 2017








Le Sang des Dieux et des Rois, livre II


Auteur : Eleanor Herman
Pages : /
Titre original : Blood of Gods ans Royals, book 2 : Empire of Dust
Prix : /
Résumé (traduction personnelle) : En Macédoine, la guerre s'élève comme de la fumée, l'épanouissement de la romance est interdit et une antique magie emplie de rage menace de réduire l'empire en poussières.
Après avoir remporté sa première bataille, le Prince Alexander se bat pour devenir le souverain que le royaume demande - mais la ligne entre le leader et le tyran se brouille à chaque nouvelle menace.
Pendant ce temps, Hephaestion, mis de côté par Alexander pour avoir tué le mauvais homme, doit cacher le secret dévastateur d'une prophétie divine de Katerina alors que tous deux sont envoyés ensemble sur une dangereuse mission en Egypte.
Le guerrier, Jacob, déterminé à oublier son premier amour, jure d'éradiquer les Anciens Magiciens et croit que le prisonnier royal Cynane détient la clé de la défaite de la Macédoine.
Et enchaînée, la princesse Perse Zofia cherche toujours à trouver les Mangeurs d'Esprit, mais elle doit d'abord s'attaquer aux secrets de son beau - et mortel - ravisseur.


Sortie : avril 2017








La loi du coeur, tome II


Auteur : Amy Harmon
Pages : /
Titre original : The Law of Moses,book 2 : The Song of David
Prix : /
Résumé (traduction personnelle) : Elle disait que j'étais comme une chanson. Sa chanson préférée. Une chanson n'est pas quelque chose que l'on peut voir. C'est quelque chose que l'on ressent, quelque chose que l'on passe, quelque chose qui disparaît après la dernière note jouée.

J'ai gagné mon premier combat lorsque j'avais onze ans, et j'ai lancé des coups de poing depuis. Combattre est la chose la plus pure, la plus vraie, la plus élémentaire qu'il y ait. Certaines personnes décrivent le Paradis comme une mer de blanc sans fin. Où les chœurs chantent et les bien-aimés attendent. Mais pour moi, le Paradis était autre chose. Cela sonnait comme la cloche au début d'un round, cela sentait comme l'adrénaline, cela brûlait comme la sueur dans mes yeux et le feu dans mon ventre. Cela ressemblait au flou des foules hurlantes et à l'adversaire qui voulait mon sang.
Pour moi, le Paradis était la cage de combat.
Jusqu'à ce que je rencontre Millie, et le Paradis est devenu quelque chose de différent. Je suis devenu quelque chose de différent. Je savais que je l'aimais lorsque je la regardais rester parfaitement immobile au milieu d'une salle bondée, les gens grouillant, bourdonnant, glissant autour d'elle, sa posture droite de danseuse inflexible, son menton élevé, ses mains lâches à ses côtés. Personne ne semblait la voir, excepté les quelques-uns qui la pressaient, jetant des regards exaspérés sur son visage sans sourire. Lorsque ils réalisaient qu'elle n'était pas normale, ils s'enfuyaient loin d'elle. Pourquoi personne ne la voyait, alors qu'elle était la première chose que j'ai vu ?
Si le Paradis était la cage de combat, alors elle était mon ange au centre de tout, la fille avec le pouvoir de me faire tomber et de me soulever à nouveau. La fille pour laquelle je voulais me battre, la fille que je voulais avoir. La fille qui m'a enseigné que parfois les plus grands héros passent inaperçus et que les plus importantes batailles sont celles que nous ne pensons pas pouvoir gagner.


Sortie : avril 2017



Personnellement, j'ai vraiment hâte de découvrir le roman de Rick Yancey, "Le monstrologue", et le roman d'Amy Harmon et "La Faucheuse" me tentent beaucoup !
Et vous, qu'attendez-vous comme sortie ?

mardi 29 novembre 2016

[Chronique] Les Originels, tome 1 : La Naissance - Charlène Gros-Piron

Auteur : Charlène Gros-Piron
Pages : 385
Titre original : Les Originels, tome 1 : La Naissance
Prix : 18,90€ (papier),  3,99€ (numérique)


Dans cette série, ce livre est le tome 
• Les Originels, tome 1 : La Naissance
• Les Originels, tome 2 : Les Rescapés
• Les Originels, tome 2.5 : Elle s'appellera Cécile
• Les Originels, tome 3 : L'Accomplissement


Résumé : Quatre adolescents découvrent à quinze ans qu’ils ont été élus par les éléments primaires : Eau, Feu, Terre et Air. Sans comprendre pourquoi ni comment, les voilà contraints de s’entraîner pour éviter d’engendrer des catastrophes surnaturelles, continuer à mener une vie normale et... survivre, accessoirement. Parce qu’entre amour, humour et amitié viendront se glisser quelques mercenaires bien préparés pour les éliminer. Sauront-ils résister ?

Quand la frontière entre le rêve et la réalité n’existe pas...



"J’aurais dû paniquer. Et là, pourtant, je me sentais en fait parfaitement calme. Je crois sincèrement, rétrospectivement, que j’accumulais tout pour pouvoir péter un câble toute seule, après."


   Merci à Anyway Editions pour m'avoir permise de découvrir ce livre avec ce SP !

   Nous découvrons dans ce roman quatre adolescents de quinze ans, en dernière année de collège.   Dès le premier chapitre, nous découvrons que ces adolescents ne sont pas comme les autres et ils acquièrent chacun le pouvoir d'un élément différent : l'un aura l'eau, l'un aura la terre, l'un aura le feu, et enfin le dernier aura l'air Ils vont apprendre à mieux se connaître entre eux, car le personnage narrateur, Cécile, ne connaissait que peu les garçons qu'elle va rejoindre, son seul lien avec eux étant sa meilleure amie Shaïna.

   A partir de là, comme tout livre d'aventure se respecte, surtout lorsqu'il y a de la magie, tout bascule et ils doivent apprendre à maîtriser leurs pouvoirs tout en essayant de survivre à de possibles et attendues attaques.
  L'histoire est rapide, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer. Nous suivons les quatre adolescents tandis qu'ils découvrent leurs nouvelles aptitudes et qu'ils essaient de survivre au danger qui peut arriver à tous instant. Chaque chapitre est plutôt bien dosé, sans avoir trop d'actions qui pourrait nous faire partir dans l'irréalisable si c'était le cas. Les scènes sont bien décrites et nous suivons alors de manière fluide le récit.
  De plus, la touche d'humour assez original de l'auteure m'a plus d'une fois fait sourire au vue de certaines répliques, et j'ai plutôt apprécié découvrir deux ou trois fois des allusions à des films connus, comme les X-Men, les Transformers ou Les Tontons Flingueurs, si j'ai bien saisi pour les deux premiers.
  Les éléments ont parfaitement leur place, et nous ne les oublions pas dans le récit. Leur présence est importante, et nous découvrons en même temps que les personnages tout ce qu'il est possible de faire avec le feu ou bien l'eau.

  J'ai par contre ressenti quelques longueurs lors des moments amoureux de Cécile et son copain, qui étaient présents lors d'une partie du livre, mais cela est sûrement du à ma personnalité qui ne s'émeut pas tant que ça face à autant de marques d'amour. Parfois, certaines histoires me font rêver, mais celle-ci ne l'a pas fait avec moi.

  Pour les personnages, je me suis plutôt attachée à eux, et j'ai pris plaisir à les suivre dans leurs aventures surnaturelles. Cécile est quelqu'un auquel je me suis identifiée plusieurs fois, de part son caractère, et est un personnage fort malgré ses faiblesses qu'elle peut avoir, parce qu'elle est humaine comme les autres et parce qu'elle est en pleine adolescence.
  On retrouve bien cette période de la vie, avec ses questionnements, les premiers émois, et tout ce qui l'accompagne. Les personnages y font tous face, avec réalisme et justesse, et je les ai tous apprécié. Que ce soit Shaïna avec ce tempérament impulsif, Sébastien avec sa douceur, Nicolas avec cet humour qui pourrait en souler plus d'un, et Cécile, avec son pragmatisme et sa loyauté. Tous se complètent, de même qui les personnages secondaires.

  J'ai beaucoup aimé la fin, surtout les deux derniers chapitres, intensifs, autant physiquement que émotionnellement pour les personnages, et la relation Cécile-Sébastien m'a touchée à ce moment-là.   Tout était vraiment intense, et je ne pouvais plus lâcher le livre à ce moment, en sachant que j'approchais de la fin. Ces deux derniers chapitres sont je pense ceux que j'ai préféré, et termine parfaitement un premier tome, nous donnant immédiatement envie de connaître la suite, de voir l'évolution des personnages, qui malgré leur jeune âge, ont été durement éprouvés.


   En somme, je dirais que j'ai vraiment apprécié ce mélange magique entre les personnages, l'histoire construite autour des différents éléments originels avec la touche d'humour décalé de l'auteure. Je ressors de cette lecture avec le sourire, après avoir vécu les aventures avec les personnages, jusqu'à avoir le cœur qui bat pour eux lors de la fin. Ce genre d'histoires est typiquement ce qui me plaît, avec de la magie, des personnages attachants dont l'on veut découvrir le dénouement des aventures, et cette touche d'humour qui me fait sourire (ici, le pari est réussi !) et j'ai à présent hâte de découvrir la suite ainsi que d'autres romans de l'auteure !


vendredi 25 novembre 2016

[Chronique] Au-delà des étoiles, tome 1 : Les forêts d'Acora - Thomas Clearlake

Auteur : Thomas Clearlake
Pages : 346 (en comptant le lexique)
Titre original : Les forêts d'Acora
Prix : 2,99€ (numérique)


Dans cette série, ce livre est le tome 
• Les forêts d'Acora
• Titre inconnu
• Titre inconnu
• Titre inconnu
• Titre inconnu

Résumé : Dans un futur très lointain, aux confins de l'univers, à des milliers de cycles-lumière de notre galaxie...l'Homme, l'un des premiers colons intergalactique, a porté la semence de notre civilisation sur des planètes fertiles, au cœur de systèmes habités, où il est maintenant une espèce intelligente parmi une multitudes d'autres...
Dans cet univers infiniment vaste, certaines galaxies et systèmes tentent de s'organiser, de trouver une harmonie commune… ailleurs, la technologie sur développée, la matière artificielle, les systèmes méta-évolutifs, ont corrompu l’évolution naturelle. L’éternelle soif de pouvoir a érigé des Empires intergalactiques qui sèment le chaos et dictent leurs lois à des civilisations soumises...dans d’autres régions intersidérales encore, des formes de vies primitives luttent pour leur survie…
À travers l’espace, depuis la nuit des temps, un Ordre bienveillant œuvre dans le plus grand secret au maintien de l’équilibre et à l’unification du Cosmos.
Mon nom est Jaadhur. Je suis un descendant humain…et je suis devenu Ujhaï, une Sentinelle de Vijā Saati, l’Alliance universelle secrète.
Ceci est l’histoire de ma vie, mais c’est aussi et surtout celle d’une quête dont dépendra l’avenir de notre Univers.




"La mission dont j’avais reçu la charge était, sans aucune autre directive complémentaire, d’établir un lien direct entre l’Alliance et ce mystérieux Ordre Najab qui siégeait au sein d’une cité-monastère, perdue sur une jeune planète du nom d’Acora…"



   Nous commençons le roman en découvrant les trois personnages en plein campement sur l'une des planètes de l'Univers créé par l'auteur. Nous plongeons alors dans un monde où l'Univers est au centre de toute pensée, où la conscience et la sagesse ont une place très importantes dans cet Univers. Parmi les planètes, les galaxies, les nébuleuses, on suit la quête des trois personnages qui vont découvrir qu'ils ont l'avenir de tout cet Univers entre les mains.
  Nous savons peu de ces trois personnages, seules les informations utiles à la compréhension de l'histoire et du passé des personnages nous sont données, et nous suivons l'histoire des personnages selon le point de vue de Jaadhur, un jeune homme qui a un rôle d'importance dans le récit de la vie dans l'Univers.

   L'Univers est créé de A à Z et est vraiment complet, tant au niveau des habitats que des créatures. Cet Univers est peuplé de nombreuses créatures, toutes plus différentes les unes que les autres, et créent une diversité incroyable d'êtres vivants, que nous côtoyons une grande partie le long de ce roman. Les planètes ont une grande diversité aussi, et en faisant la somme de ces dernières ainsi que de tous les composants de l'Univers que nous découvrons, on obtient alors un Univers fantastique et pensé jusqu'au moindre détail. Nous avons alors vraiment l'impression d'être immergé dans cet univers, et j'ai été bluffée par la complexité de l'Univers mis en jeu, de part tous ses aspects construits à la virgule près. C'est d'ailleurs l'un des meilleurs points de ce roman, de part l'imagination incroyable permettant la création d'un pareil univers, amas, galaxies, créatures comprises, et la rigueur afin de découvrir avec plaisir une telle chose.
  Cet Univers a sa propre histoire, qui a elle aussi été pensée dans sa totalité. Ce monde a connu des guerres, des tensions, des coalitions, et cela ajoute encore à la richesse, et à un certain réalisme. Tout cet ensemble montre alors que l'auteur maîtrise ce qu'il a créé et nous avons alors envie d'en découvrir encore plus sur cet univers complexe, mais enrichissant. Pour cela, les descriptions tout le long du roman sont très complètes et nous permet une visualisation précise des lieux que nous découvrons.

   Evidemment, le roman étant un roman de SFF (Science-Fiction et Fantasy), tout ne se concentre pas sur une seule planète, mais bien à l'ensemble de l'univers, et nous avons alors une technologie extrêmement évoluée qui est présente à chaque instant. J'ai étonnement vraiment apprécié ce côté du roman, avec toute cette biotechnologie et la science. De même, dans ce roman, la conscience est une notion très importante, abordée dans de nombreux passages du livre. Le point de vue des personnages est alors très intéressant à confronter à l'idée que nous-même nous avons de la conscience.

   L'histoire nous mène donc aux côtés des personnages, de Jaadhur et ses compagnons, mais aussi d'autres personnages qui ont une place bien précise dans le récit. Nous suivons plusieurs périodes temporelles, puisqu'on suit les personnages dans le présent, mais aussi Jaadhur dans son passé, ainsi que l'Histoire passée elle-même de l'Univers. Nous vivons donc ce qu'a vécu Jaadhur, découvrons toute une partie de l'Histoire de l'Univers, ainsi que la quête présente des personnages et des personnages liés de près ou de loin à cette quête.
  Le fil conducteur du récit est plutôt intéressant à suivre et est lui-même complexe dans son ensemble, et arrivé à la fin de ce tome, on veut de suite lire la suite afin d'obtenir la conclusion aux événements et à nos interrogations.


   En conclusion, je dirais que le plus gros point fort de ce roman est la complexité de l'Univers mis en jeu, on sent qu'il est maîtrisé, et nous avons alors l'impression que nous découvrons un Univers existant dans notre monde que l'auteur aurait simplement décrit, alors qu'il s'agit d'un Univers créé de toutes pièces, de ses créatures à ses planètes, en passant même par le climat de ses dernières, par le fonctionnement de la technologie existante ainsi que les croyances et coutumes des êtres vivants.
  En revanche, ce que je reprocherais à ce roman est peut-être le manque du dynamisme que j'ai pu ressentir au début du roman, puisqu'il y avait alors que très peu de dialogues, mais cela s'est amélioré par la suite. Nous en savons aussi finalement peu sur les personnages, puisque nous nous retrouverions sans doute avec trop d'informations dans le cas contraire, et nous ne nous attachons alors pas forcément aux personnages, dont nous connaissons peu les sentiments.

  Je conseille donc ce roman plutôt à des personnes qui apprécient les descriptions nombreuses et précises dans un roman, qui ne cherchent pas à s'attacher forcément aux personnages que l'on suit, et qui aiment être dans un roman dont l'univers est complètement lié à la technologie, à la proximité de l'Espace, des planètes, ainsi que la réflexion, bref, aux personnes qui aiment le genre de la science-fiction et de la fantasy. Bien sûr, si vous avez envie de découvrir ce genre, allez-y ! Peut-être que vous apprécierez aussi ce genre, tout comme moi je l'ai apprécié ici ! Personnellement, ce genre fut pour moi une découverte, et il m'a conquise ! Même si je ne pense pas lire ce genre régulièrement, ce sera avec plaisir que je me relancerai dans ce genre de lecture par la suite.


mercredi 16 novembre 2016

[RDV] Un jour, un livre, des couvertures - Paradise - Simone Elkeles

Bienvenue à nouveau ici pour un nouvel article pour "Un jour, un livre, des couvertures".

Ce rendez-vous consiste à vous montrer différentes versions de couverture d'un roman, afin de voir les différentes interprétations entre les éditions et pays (précisés dès que possible).
Le rendez-vous est hebdomadaire, vous le retrouvez chaque mercredi sur le blog !
Vous pouvez mettre vos propres propositions de romans que je pourrais mettre dans ce rendez-vous, dans un simple commentaire, soit directement sur le blog, soit sur Facebook !


A présent, voici les différentes couvertures du roman "Paradise" de Simone Elkeles :


Couverture américaine
Flux
Ancienne couverture américaine
Flux
Couverture anglaise eBook
Simon & Schuster UK
Couverture allemande
Cbt



Couverture française
La Martinière Jeunesse
Couverture française poche
La Martinière Jeunesse
Couverture espagnole
Editorial Versátil












































Personnellement, je trouve toutes les couvertures plutôt agréables et jolies à regarder. En revanche, j'aime moins la couverture anglaise en version numérique. Et celle qui se démarque le plus est l'ancienne couverture américaine, qui est alors la seule à ne pas avoir gardé un couple sur la couverture.

Avez-vous lu le roman ? Que pensez-vous de ces différentes couvertures ?

samedi 12 novembre 2016

[Chronique] L'Apocalypse selon Magda - Chloé Vollmer-Lo & Carole Maurel

Auteur : Chloé Vollmer-Lo
Dessinateur & coloriste : Carole Maurel
Pages : 192
Titre original : L'Apocalypse selon Magda
Prix : 22,95€ (papier), 16,99€ (numérique)


Dans cette série, ce livre est le tome 
• L'Apocalypse selon Magda

Résumé : L'apocalypse annoncée il y a un an n'aura finalement pas lieu ! Tandis que l'humanité tout entière célèbre la nouvelle, Magda, 14 ans, est dévastée. Pourquoi ? Pour le comprendre, il faut revenir en arrière, à ce jour où Magda décide qu'elle mourra sans regrets. D'amours maladroites en paradis artificiels, sous le compte à rebours des saisons, la jeune fille se découvre à elle-même, dans un monde d'adultes dépassés par les événements.





"La vérité Léon, c’est que la fin du monde est bel et bien advenue, pour toi bien sûr, et pour tous ceux qui comme moi n’ont pas eu le temps, tous ceux qui se sont précipités pour vivre une vie qui se dérobait à eux..."



 On commence la bande dessinée par l'annonce de l'apocalypse qui n'a pas eu lieu, que Magda vient d'apprendre. Seulement, au lieu de célébrer la nouvelle, Magda est horrifiée par cette annonce, refuse que cela soit réel. Pour elle, l'apocalypse devait arriver. Pour comprendre sa réaction, nous remontons alors dans le temps, au moment de l'annonce de la fin du monde qui aura lieu un an après.
  On rencontre alors les différents personnages, notamment les amis de Magda, Julie et Léon.
  L'annonce se déroule dans leur collège, et à partir d'ici, la vie qu'ils ont jusqu'à alors va changer. Nous sommes alors au printemps et on va voir petit à petit les gens se laisser consumer par cette annonce.

   Dans cette bande dessinée, j'ai trouvé Magda, une jeune fille de treize ans, très touchante. Dès lors que l'annonce de la fin du monde, elle décide de vivre sa vie à fond, de profiter avant de mourir. Elle accepte la mort telle qu'elle est, et ne cherche pas à la nier. Au contraire, elle affirme les choix qu'elle fera et dit haut et fort que de toute manière, tout le monde mourra, quoi qu'on fasse. On suit donc une jeune adolescente réaliste qui va enfreindre tout ce que lui conseille sa mère, afin de profiter de sa dernière année de vie. Elle va alors grandir très vite, devenir une femme, bien plus vite qu'elle ne l'aurait fallu. Elle découvre les difficultés de la vie, une partie de l'amour, les déceptions. Malgré le manque d'immaturité et d'égoïsme dont faisait parfois preuve Magda, je n'ai pas pu lui en vouloir, étant donné le contexte destructeur pour la population. 
  On rencontre aussi son ami Léon, très touchant lui aussi, ainsi que son amie Julie, sa soeur, sa mère. Des personnages qui ont chacun une grande importance dans cette année spéciale de la vie de Magda. 

   Pour l'histoire, elle est construite selon les saisons : chaque partie de l'histoire est divisée selon une saison, après qu'on ait pu découvrir le prologue avec l'apocalypse qui n'a pas eu lieu. On suit Magda dans un monde où les gens sont brisés, et on ressent cette ambiance particulière tout le long de la bande dessinée, une ambiance devenant même parfois oppressante. On sent la tension des gens, qui font des choix entre rester ou partir, profiter ou attendre sagement la mort. Une ville où le temps est comme stoppé, où des gens parfois devenus des zombies dans la façon de vivre, des personnes qui se laissent mourir, des gens en détresse... Tout est fait pour nous plonger dans cette ambiance particulière, tragique, oppressante.
  Pendant ce temps, on suit Magda dans ce monde, en essayant de grandir vite afin de profiter avant sa mort. Elle ne veut pas mourir alors qu'elle est seulement une adolescente, elle veut mourir en tant qu'adulte. Elle va jouer avec l'interdit pour cela, partir de plus en plus souvent de chez elle, et c'est avec elle qu'on découvre ce monde mourir. 
  Après avoir suivi Magda durant cette année, on la retrouve au même moment que le prologue, à l'annonce de l'apocalypse qui n'a pas eu lieu avec des dessins d'un autre angle de vue, avant de continuer l'histoire après cette annonce. Un épilogue qui m'a marqué, par sa réalité, et par sa conclusion.
  Le dessin est plutôt adapté à l'ambiance, avec des traits qui continuent leur chemin même après que l'objet soit fini, et des couleurs toujours adaptées à la situation du moment. C'est un style de dessin que j'ai vraiment apprécié.

   Personnellement, j'ai du mal à mettre des mots sans me répéter sur cette histoire, mais ce qui est sûr, c'est que j'ai vraiment beaucoup aimé cette bande dessinée. Les dessins sont très beaux malgré une simplicité apparente et l'histoire de Magda m'a touchée, par son envie féroce de vivre malgré la mort omniprésente, par ce qu'elle a vécu de part les choix qu'elle a fait, pas toujours très acceptables, mais compréhensibles au vu de la situation de l'histoire. La fin est marquante, et signe parfaitement la fin de la bande dessinée, elle correspond vraiment bien à l'histoire qu'on a suivie. Cette bande dessinée fait réfléchir aussi, sur ce qu'on ferait si nous étions à sa place, sur la vie, sur la valeur des choses.
Une bande dessinée assez bouleversante que je recommande donc beaucoup, et qui devrait plaire à de nombreuses personnes.