dimanche 5 février 2017

[Chronique] Code 93 - Olivier Norek

Auteur : Olivier Norek
Pages : 360
Titre original : Code 93
Prix : 7,40€ (papier poche), 7,99€ (numérique)


Dans cette série, ce livre est le tome (tous les tomes peuvent être lus indépendamment) : 
• Code 93
Territoires
Surtensions

Résumé : Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le « Code 93 » ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison…

« Un scénario qui tient en haleine jusqu’à la dernière page. Du grand art de polar. » L’Express

« On ressort bluffé par ce thriller. » Le Figaro (Coup de coeur de l’année)




"Longer les couloirs d'une PJ, c'est faire face à ce que l'homme recèle de pire en lui."




   On commence le roman par une reconnaissance négative du corps d'une jeune femme retrouvé en très mauvais état dans un squat. Et dès la fin du prologue, on sait que les personnages mis en scène dans ce passage auront une importance dans le récit.
Couverture grand format
   On découvre ensuite les différents personnages qui font partie de l'équipe que dirige Coste. Et on le découvre avec la découverte d'un premier cadavre, ouvrant alors le début de l'enquête du roman. Que cela soit Coste, flic célibataire, Ronan, qui cherche l'amour, Sam, le spécialiste des technologies ou encore la jeune recrue Johanna, on s'attache tous à ces personnages somme toute banals. Ce sont des personnes comme tout un chacun, de ceux que l'on rencontre tous les jours dans la rue. Chacune de leur personnalité permet un groupe hétérogène que l'on prend plaisir à suivre dans cette aventure qui se montre macabre dès le début.
   L'histoire elle-même prend du temps à s'installer et il faut attendre les cent premières pages pour enfin prendre un rythme plus soutenu. Dès lors, on cherche tous comme les héros de découvrir le meurtrier, et surtout les raisons de ses actes. Plus on avance, plus on découvre l'horreur que peint l'assassin, qui ne laisse rien au hasard : tout est calculé, et cela n'en est que plus terrifiant. Mais le récit ne reste pas seulement centré sur cette affaire, mais aussi sur une enquête parallèle non-officielle menée par Coste à propos du fameux Code 93. Chaque élément découvert à ce propos semble même incroyable. Les dernières pages nous happent dans l'intrigue, particulièrement dès lors qu'on suit certaines scènes sous le point de vue du meurtrier, pour qui on se prend même à avoir de l'empathie lorsque l'on connaît ses motivations. Malgré que la fin manque quelque peu d'action à mon goût, j'ai trouvé la fin totalement satisfaisante, en ne suivant pas le schéma habituel du polar lors de la confrontation finale entre l'un des héros et le meurtrier.
   La tension est palpable à chaque instant, et les lieux de l'intrigue n'y sont pas pour rien. On évolue dans la Seine-Saint-Denis, avec ses cités, ses dealers, et la violence, les trafics parallèles que cela suppose. On sait que les personnages prennent parfois des risques qui ne sont pas moindre, et on sait dès le début que l'univers sera sombre. On découvre alors les aspects de ces cités malfamées, mais aussi les revers des quartiers plus riches qui cachent leurs vices derrière leur apparent prestige.
   L'auteur nous mène dans cette histoire avec précision, sans longueur, aux côtés des différents personnages. L'ensemble construit est même d'autant plus frappant que l'auteur est lieutenant à la SDPJ 93 (Service Départemental de Police Judiciaire de Seine-Saint-Denis) et que ce qu'il raconte est proche de la réalité.

   En conclusion, le premier roman d'Olivier Norek nous mène dans un récit étonnant mais surtout addictif lorsque les cent premières pages un peu longues sont passées. On prend plaisir à suivre les différents personnages de l'histoire, auxquels on peut facilement s'identifier puisqu'ils sont finalement comme chacun d'entre nous, dans cette enquête qui n'est pas de tout repos, entre manipulations et révélations parfois très troublantes. Cela promet alors une suite tout aussi incroyable qu'on veut très vite découvrir, ainsi que d'en découvrir un peu plus sur les travers politiques d'aujourd'hui. Je finirais donc avec une courte phrase : qu'on m’amène le second roman !