mercredi 29 mars 2017

[Salon] Salon du livre de Paris - Livre Paris 2017 (25/03)




Pour une nouvelle édition de Livre Paris, je réitère l'expérience afin de me rendre une journée dans cet énormissime rassemblement autour des livres (bandes dessinées et mangas compris), une journée riche en rencontres.



Direction Paris !
Le planning des dédicaces est bouclé une semaine et demie à l'avance, le départ approche et se concrétise : l'attente commence avant d'arriver dans l'enceinte du salon.
Arrivée en train, vers 10h00 à la gare Saint-Lazare, pas de temps à perdre, direction le métro pour rejoindre le lieu du salon. Pendant le trajet d'une vingtaine de minutes, on remarque déjà qu'il y aussi Paris Manga qui se tient au même endroit que Livre Paris : on croise une Harley Queen dans une des rames, des gens portent des kigurumis (des sortes de combinaisons en polaire que l'on trouve sous toutes les formes : en tigre, en personnages de jeux ou dessins animés tels Pikachu ou Totoro. Une simple recherche vous permettra de mieux visualiser) et des perruques. Et en effet, arrivés à Porte de Versailles, on voit une foule de personnes en cosplay ou en tenues colorées. Et là, je me dis : il faut absolument que j'aille à ce genre de convention un jour.
Mais là n'est pas la question, direction le salon du livre où la queue pour acheter son entrée sur place était énorme, et qu'on l'est alors bien heureux d'avoir déjà nos places.


Marie Rutkosky
Entrée dans le salon, mais cette fois, je n'ai pas l'impression d'entrer dans un lei gigantesque dans lequel je vais absolument me perdre, comme ce fut l'année passée (le lieu est vraiment énorme, mais ayant déjà pu voir sa taille, ce ne fut pas aussi flagrant). Direction alors la première dédicace, celle de Marie Rutkosky, sur le stand Lumen pour la sortie française de son roman "The Curse". Malgré qu'il n'y ait peu de temps pour discuter avec l'autrice (oui, j'ai appris il y a peu que le féminin d'auteur est autrice), elle semble vraiment sympathique et accessible. Lumen a vraiment gérer pour mettre en valeur la dédicace, avec une partie du stand aux couleurs du roman "The Curse", une table sur le thème de ce dernier ainsi que des marques-pages et des ex-libris offerts signés par l'autrice devant nous. Une journée intense qui s'annonce plutôt bien avec cette première rencontre.

Ensuite, je me dirige vers le stand JC Lattès afin de rencontrer Samantha Bailly, autrice d'"Oraisons", de "Nos âmes jumelles" et bien d'autres. J'étais très heureuse de la rencontrer et elle est vraiment très agréable et ouverte à la discussion. Cela donne vraiment envie de retourner voir la personne dans un prochain salon et de découvrir ces romans. Sa personnalité que l'on découvre en salon colle parfaitement avec ce que l'on voit dans ses vidéos sur sa chaîne YouTube (que je recommande grandement si vous êtes intéressé par le métier d'auteur et par l'écriture) et ça, ça fait aussi plaisir.




Michel Bussi
Après un petit détour chez Delcourt pour récupérer un ticket dédicace pour Patricia Lyfoung, autrice et illustratrice de la bande dessinée "La Rose Ecarlate", je me dirige vers la file pour Michel Bussi, déjà bien remplie ! Il dédicace et discute avec grand plaisir, et la page lui étant réservée dans mon carnet à dédicaces à eu l'air de vraiment lui plaire. 

Enfin le temps de manger, il est treize heures passée. On rejoint la zone de pique-nique et nouveauté de cette année, de nombreux stands pour se restaurer ont été mis en place : restaurant sur le thème de la mer, des stands pour des sandwichs à emporter ou avec des plats mijotés eux aussi à emporter, mais aussi un stand de fruits secs. Il y a vraiment de tout, et pour ceux qui ne voulaient pas emmener leur propre nourriture, il y a bien plus de choix pour manger cette année, c'est un bon point pour le salon.


Je retourne chez Delcourt pour espérer avoir une dédicace de Patrick Sobral, auteur et illustrateur des "Légendaires" mais malheureusement, trop de monde pour les quelques tickets disponibles, qui ont alors été distribués prioritairement aux enfants présents (et nombreux). Un peu déçue (troisième salon que j'essaye d'obtenir une dédicace), je reste néanmoins pour Patricia Lyfoung à qui j'achète au passage une carte postale de la bande dessinée. 




Jojo Moyes
Ensuite, je vais au stand EDB, une petite maison d'édition qui signe un de ses derniers salons avant sa fermeture. J'achète les deux tomes de "Season Song" de Jacinthe Nitouche et Fleur Hana, mais après avoir attendu plus de trois quarts d'heure sans que la file n'avance, je quitte le stand afin de pouvoir faire dédicacer "Avant toi" de Jojo Moyes avant qu'il ne soit trop tard. Et j'ai bien fait car je suis une des dernières pour la rencontrer, et elle signe de justesse pour les dernières personnes avant de devoir partir pour une obligation littéraire. Un passage en coup de vent sans pouvoir dire quelques mots à l'autrice, mais je suis quand même contente d'avoir réussi à obtenir ma dédicace dans le roman. 



Rainbow Rowell
Un petit passage express pour voir Bernard Werber, et juste après, le temps que j'aille voir ce dernier, la file pour la dédicace de Delphine de Vigan est fermée, et je ne peux y aller. Tant pis, ce sera pour une autre année. A la place, je vais sur le stand de PKJ afin d'aller à la dédicace de Rainbow Rowell, où il y avait un monde fou ! Lorsque je suis arrivée devant elle, elle semblait contente d'être là; mais aussi fatiguée par autant de dédicaces, ce qui est bien compréhensible.

Il est déjà presque dix-huit heures quand je quitte la dédicace, et je fais un dernier passage chez EDB qui organisait un apéritif de fin pour la maison d'édition, afin de voir les autrices citées auparavant. Malgré qu'elles devaient avoir fini de dédicacer depuis 15h00, elles sont toujours sur leur chaise pour rencontrer les lecteurs alors qu'elles pourraient être ailleurs dans la salon. Une chance pour moi qui avait raté la séance prévue. Les deux jeunes femmes, et particulièrement Jacinthe Nitouche ont vraiment de l'humour et m'ont bien fait rire le peu de temps où je suis passée sur le stand. Un rapide mais très agréable moment avec toutes deux qui mettent vraiment de bonne humeur avec la leur et leurs personnalités pétillantes.



Après ça, il est l'heure de repartir pour reprendre le train. Assise dans ce dernier, je suis vraiment satisfaite de cette journée, bien qu'exténuante, et je me dis qu'il faut vraiment aller deux jours au salon pour pouvoir pleinement profiter des auteurs mais aussi du salon lui-même en ayant le temps d'en faire le tour, chose que je n'ai pas pu faire. C'est une journée encore pleine de souvenirs, que j'apprécie beaucoup et qui me donne envie de retourner l'année prochaine ou à d'autres salons littéraires. Le gros point négatif que je soulignerais, comme beaucoup d'autres, reste le prix vraiment excessif pour l'entrée, qui atteint jusqu'à plus de dix euros si je ne me trompe pas sur place. C'est vraiment trop, et malgré que j'entende bien qu'il faut rentabiliser le coût du salon, cela n'incite pas à venir et, malheureusement à acheter, car dix euros en moins pour des livres, ce n'est vraiment pas rien.
Toutefois, je ne regrette absolument pas cette journée et je suis encore plus pressée d'être à Montreuil, en fin d'année que je préfère largement à celui de Paris du fait de son ambiance plus intimiste et plus posé que celui de Livre Paris. 



Ce que j'ai pu ramener du salon (oui, j'ai même piqué un chat là-bas) :






Une photo avec Marie Rutkosky





 Les dédicaces dans les romans, puis dans le carnet :



Dédicace de Fleur Hana et Jacinthe Nitouche
Dédicace de Fleur Hana et Jacinthe Nitouche