lundi 26 juin 2017

[Chronique] Naïade - Maria Surducan & Anna J. Benczédi

Auteurs : Maria Surducan (scénario)  & Anna J. Benczédi (dessins)
Pages : 64
Titre original : Naïade
Prix : 17,00€(papier)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Naïade

Résumé : Dans les montagnes lointaines de l’est de l’Europe, Vlad, un jeune chercheur d’or, tombe sous le charme d’une naïade qui vit dans le lit de la rivière. Bientôt, il conquiert le cœur de la belle créature.
Elle l’initie alors aux secrets de la nature, sans en percevoir l’impact sur l’équilibre sauvage de la forêt.
Naïade est un conte fantastique et métaphorique doux amer, où chacun puisera à sa guise des éléments de rêverie et de réflexion sur l’homme et la nature.




"Si le mal s'approche de toi ... L'eau, de suite, l'emportera. Les serpents vont l'assaillir et ils le feront fuir !"




   Dès la bande dessinée en main, on voit une superbe couverture dans les tons verts, féerique, et qui correspond à une partie des planches que nous allons découvrir. Dans les premières pages, on découvre des hommes qui sont dans l'optique de la ruée vers l'or, sauf un, qui souhaite seulement être tranquille après des années de périples infructueux. Mais c'était sans compter sur l'apparition d'une jolie naïade qui veut conquérir cet homme et lui apporter la richesse.

Une des planches de l'album
   A partir de là, on suit l'évolution des personnages sur une période assez longue, chacun à sa manière. Nous avons Vlad, l'homme qui va tomber sous le charme de la Naïade, et qui en partant de rien, va construire sa vie, mais aussi la naïade qui l'aide dans sa quête du bonheur, ainsi que les autres chercheurs d'or. Des personnages intéressants, mais auxquels je ne me suis pas attachée et dont je ne comprenais pas toujours l'attitude.

   Pour ce qui est de l'histoire, nous ne suivons pas réellement un fil conducteur particulier, si ce n'est la vie des chercheurs d'or aux côtés de Vlad et la naïade. Une vie qui semble paisible, mais qui a un impact important sur la nature et la forêt.
   En effet, la bande dessinée nous fait nous poser des questions sur l'évolution de l'homme, avec les inventions destructrices pour la nature, à l'impact négatif qu'il a eu et a sur la nature. Dans l'album, on voit vraiment l'homme devenant un ennemi de la nature, qui la refuse presque au profit de son propre intérêt. On se pose alors des questions sur l'existence de l'homme et son influence sur ce qui l'entoure, en bien ou en mal. On découvre dans cet album des hommes qui sont égoïstes et qui n'ont cure de ce qui n'est pas en leur faveur ou dans leur intérêt. Des sujets d'actualité dans certains domaines, et particulièrement avec la déforestation, les ressources non-renouvelables, l'extinction de certaines espèces, .., et qui nous mettent face à notre condition.

   Pour rendre cette histoire plus positive, nous avons l'amour qui a une place importante dans l'histoire, et dont on ressent la force, son pouvoir d'unir les êtres vivants. On le retrouve sous plusieurs de ses formes, que ce soit l'amour parental, l'amour entre deux êtres vivants, l'amour fraternel, ... Des touches positives qui ponctuent le récit et permet de ne pas tomber dans la morale pure et dure.

   Tout ceci est alors mené par des planches pleines de beauté, avec parfois peu de dialogues lorsque les mots n'étaient pas nécessaires. Visuellement, j'ai beaucoup aimé découvrir les dessins alliant nature, féerie mais aussi les constructions humaines, afin de nous montrer l'époque de la ruée vers l'or. Les dessins nous transmettent la beauté de la nature, la beauté de certaines créations humaines, mais aussi l'horreur de certaines inventions, qui pourtant font partie des objets que nous connaissons tous, comme les armes par exemple.


   En conclusion, je retiens particulièrement de cet album les illustrations que j'ai vraiment appréciées, ainsi que le thème choisi. Il est vrai que les personnages ne m'ont pas particulièrement attirée par leur personnalité, et malgré certains choix que je ne comprenais pas, d'autres choix m'ont paru naturels et en phase avec eux-même.
   Je ne connaissais d'ailleurs pas cette maison d'éditions, et après avoir parcouru leur catalogue, je pense que c'est à présent une maison à suivre, et que je ne regrette absolument pas avoir découverte grâce à cet album !