samedi 25 novembre 2017

[Chronique] Season Song, tome 1 : Summertime Time - Fleur Hana & Jacinthe Nitouche

Autrices : Fleur Hana & Jacinthe Nitouche
Pages : 378
Titre original : Season song, tome 1 : Summertime
Prix : 15,00€(papier), 4,99€(numérique) (indisponible à la vente depuis fin juin 2017)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Season song, tome 1 : Summertime
Season song, tome 2 : A Hazy Shade of Winter

Résumé : Lou-Ann. Elle n'a jamais quitté son quartier de Perpignan, travaille depuis toujours dans le même bar et retourne chaque soir auprès de sa mère alcoolique. Son rêve ? Aller à Paris.
Sixtine. Elle a abandonné des études dans une grande école, n'a aucune perspective d'avenir et fuit l'univers doré de ses parents. Son rêve ? Quitter Paris.
Elles n'auraient jamais dû se rencontrer. Et pourtant, elles vont devoir faire route ensemble, affronter leurs peurs et se découvrir elles-mêmes. Embarquez dans Summertime, un road trip autant qu'une ode à la vie, célébrés par une amitié aussi improbable que riche.




"Quelle que soit ta décision, fais en sorte qu'elle soit celle que tu as envie de prendre. Pas celle que quelqu'un d'autre aimerait que tu prennes."





   Je dois avouer qu'au départ, j'ai acheté ce premier tome seulement afin de pouvoir lire dans des conditions optimales le second tome, dont le résumé me donnait vraiment envie. Et maintenant que je l'ai lu, je ne peux qu'être ravie d'avoir fait ce choix, car j'ai tout simplement adoré ce bouquin. Passons donc à mon avis, pour lequel il a été difficile de trouver les mots, et dont je ne suis pas certaine qu'il ait rendu toute sa justesse au roman.


   On commence ce roman calmement en découvrant la vie de chacune des deux filles. L'une a toujours vécu à Perpignan et est embauchée depuis quelques temps dans un bar, l'autre a quitté Paris pour une vie de squat.

   Dès le départ, on se prend d'amitié pour ces deux jeunes femmes, surtout quand on voit dans quel milieu elles évoluent quand nous les rencontrons. Mais nous n'avons pas le temps de nous attarder là-dessus, car le chapitre qui va tout lancer arrive vite, et nous permet de connaître pourquoi elles vont faire route ensemble.
   A partir de là, une très belle histoire d'amitié se construit au fil des pages, avec des hauts et des bas, et à laquelle on s'attache de plus en plus. Plus d'une fois, leur situation m'a fait pensé au film "Thelma et Louise", et ce dès le chapitre qui enclenche l'intrigue, et les autrices confirment cette référence en la citant dans le bouquin. 

   Tout le long, on sent l'envie de vivre des personnages, la vitalité qui découlent d'eux, tandis qu'ils la découvre réellement presque pour la première fois. Cela engendre tout un panel de sentiments et d'émotions liés aux personnages qui nous touchent, et nous donne envie de tourner les pages et de découvrir la suite dès que possible. 
   A de nombreuses reprises, les personnages m'ont touchée, et ce, peu importe ce qu'ils ressentaient : nous étions heureux lorsqu'ils l'étaient, tristes quand ils l'étaient, et ainsi de suite. Ils étaient tout simplement très humains et justes. 
   Evidemment, parfois, certains actes des personnages peuvent nous révolter, ou nous faire lever les yeux au ciel, mais lorsqu'on se met à leur place, on peut comprendre pourquoi ils sont comme ça, et de toute façon, certains aspects sont des aspects intégrants de leur personnalité, qui font des personnages ce qu'ils sont. Que ce soit Lou-Ann, Sixtine, ou encore Ugo et Mehdi qui ajoutent eux aussi du leur, on se retrouve avec un groupe de personnages auquel on voudrait se joindre, avec qui nous voudrions partager des moments.

   Le fil conducteur, bien que simple en apparence, est en réalité complexe, du fait de tous les éléments qu'ont construit Fleur et Jacinthe. Chacun de ces derniers ont leur place, et donnent tout l'intérêt au récit. Ce n'est pas juste une histoire de deux jeunes femmes, c'est réellement une ode à la vie et à l'amitié, sous bien des aspects et sous tous leurs angles, peurs y comprises. L'humour ajouté par les deux autrices ajoutent d'ailleurs un gros plus le long du roman, et fait sourire ou rire plusieurs fois.

   Tout ceci est imbriqué dans un road trip, qui donne envie de voyager, de découvrir nous aussi des choses que, pour certains, nous ne connaissons pas. D'une certaine manière, de, nous aussi, apprendre à vivre certaines situations et événements qu'on ne peut vivre en restant toujours au même endroit. Et ce road trip a réellement un sens dans ce roman, car tandis que les personnages avancent dans ce voyage, elles évoluent en même temps, et ce dernier semble être comme une "matérialisation" de cette évolution, et de ses aboutissements.

   Pour ce qui est de la fin, elle est brutale. Elle m'a frappée. M'a retournée. Et ce encore maintenant que j'écris cette chronique près de deux semaines après. Et pourtant, elle a réussi à trouver une justesse, une réalité, qui convient à ce qu'on a pu vivre durant ce roman. 


   Pour conclure, qu'on soit en été, comme dans le roman, ou en hiver, ce roman vous fera passer un excellent moment, voire même peut être vous portera. Cette magnifique histoire à propos de la vie et de ses expériences, et de l'amitié est intense, et vous ne voudrez plus la lâcher. Cela faisait longtemps que cela ne m'était pas arrivé, mais là, je ne voulais pas stopper ma lecture, et voulais la reprendre dès qu'un instant me le permettait. Je n'ai à présent qu'une hâte : lire le second tome. Ce livre fut un véritable coup de cœur dans mon cas, comme il y en a peu, et nous donne simplement envie de, nous aussi, vivre.
Cap ou pas cap ?