vendredi 2 octobre 2015

[Chronique] Les brumes d'Avallach - Marah Woolf

Auteur : Marah Woolf
Pages : 352
Titre original : Mond Silber Licht
Prix : 14,95€ (papier), 9,99€ (ebook)


Résumé : Après le décès de sa mère, Emma, dix-sept ans, quitte les États-Unis pour rejoindre la seule famille qui lui reste sur la petite île de Skye en Écosse. Là-bas, elle rencontre Calum, un étrange jeune homme. Tour à tour prévenant et glacial, il semble cacher un secret inavouable. Ce que l’adolescente ignore, c’est qu’en se rapprochant de lui elle les met tous les deux en danger de mort.
Emma découvrira que les légendes des brumeux Highlands sont plus réelles et dangereuses qu’elle ne l’aurait imaginé. Et qu’avec Calum ils sont peut-être le dernier espoir de deux mondes que tout oppose.




"La seule chose que l'homme est capable d'inventer, c'est sa capacité à détruire la nature et tout ce qui lui est étranger."







Couverture originale
Un résumé vraiment tentant, une histoire en Écosse, au milieu des Highlands, un risque de mort pour les personnages, tout pour nous donner envie.
L'histoire en elle-même est très sympa, c'est rare de trouver des romans sur l'Écosse et ses légendes comme le monstre du Loch Ness.
D'ailleurs, l'auteure reprend très bien les légendes à sa façon, pour pouvoir les mettre en lien avec son histoire.
On découvre les Shellycoats, un peuple vivant dans l'eau, à l'insu des humains, dont tous les vingt ans, un des leurs va dans le monde des humains pour voir leur évolution, et en apprendre plus sur eux. Une histoire qui change, mais qui a aussi des défauts.
Le problème de l'histoire, c'est qu'il ne se passe pas grand chose, il y a des gros moments de vide entre les quelques moments d'action, ce qui est ennuyant, seule la fin nous tient vraiment en haleine, et les élipses sont vraiment énormes, ce qui ne rend pas tout toujours très crédible, on passe des fêtes de Noël en avril en un paragraphe.
Le gros hic qui a rendu ma lecture désagréable, c'est le personnage principal.
Emma est vraiment immature par moment, mais surtout, elle ne peut pas vivre sans Callum qu'elle connait depuis peu au départ. Elle nous bassine de "Je ne peux vivre sans lui.", "C'est insupportable.", "Comment faire sans lui ?" alors que le gars est parti il y a une journée. Et ça, ça m'a vraiment soulé. Je ne suis pas de ce genre là, donc j'ai vraiment du mal à la supporter.
Les autres personnages sont par contre vraiment agréables, Callum, Amélie surtout, ainsi que les cousins d'Emma, Peter, Hannah et Ambre, et encore bien d'autres, proches de Callum et Emma.
C'est donc pour moi un résumé tentant, mais une déception au final, surtout à cause du personnage qui m'énervait au plus haut point. La suite sera donc sans moi, ce que je trouve dommage, car l'histoire a un gros potentiel, et qu'elle a eu un grand succès en Allemagne.