mardi 10 décembre 2019

[Chronique] Wicca, tome 1 : Le manoir des Sorcelage - Marie Alhinho

Autrice : Marie Alhinho
Pages : 216
Titre original : Wicca, tome 1 : Le manoir des Sorcelage
Prix : 12,95€ (papier), 9,99€ (numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Wicca, tome 1 : Le manoir des Sorcelage

Résumé : De la sorcellerie, des esprits d'antan, un démon maléfique... Découvrez le quotidien de la famille Sorcelage !
Dans la campagne perdue du Berry, où vivent encore les créatures d'antan, les Sorcelage sont loin d'être une famille ordinaire ! Avril et Octobre, comme leurs ancêtres avant eux, pratiquent en secret la Wicca, une forme de magie naturelle et bienveillante. Lorsque le cercle de pierres magiques qui protège la région est brisé, ils doivent compter sur leur meilleure amie Nour et le feu follet H pour empêcher d'anciens démons de resurgir...




"Le tressaillement fragile d’une aura. Le chuchotement timide d’une âme. La danse fébrile d’un coeur battant."




Merci à la Masse critique de Babelio et à Poulpe Fictions pour l'envoi !

   Je ne suis pas une grande lectrice des livres jeunesse plus ciblés pour les enfants ou pré-adolescents, mais les très bons avis et le fait que l'autrice soit Marie Alhinho m'ont donné envie de découvrir ce roman !

   On entre dans l'univers d'Avril et Octobre qui font partie d'une famille de wiccans, c'est-à-dire une famille de sorciers qui pratique la sorcellerie naturelle, qui vivent dans un manoir qui a sa propre âme.
   Seulement, après une nuit où ils ont fait du Ouija avec leur amie Nour, tout est bouleversé dans leur quotidien. Ainsi, le roman va se concentrer sur la quête des adolescents pour tenter de rétablir l'ordre des choses qui a été bouleversé, et ils vont devoir s'unir pour réussir.

   J'ai été prise dans cette histoire, et ce même si cela se déroule assez rapidement puisque le roman est assez court, en phase avec le public du livre. J'ai aimé suivre l'aventure des adolescents, et l'aspect "horrifique" avec du surnaturel et les esprits m'a beaucoup plu en plus de la sorcellerie qui est le fondement du roman.

   Les personnages sont plutôt attachants, que ce soit le trio d'amis ou encore les personnages un peu plus secondaires. En effet, j'ai trouvé la grand-mère très attachante et j'ai apprécié la part humoristique qu'apportait l'oncle décédé. Les personnages sont de vrais adolescents dans leur manière de penser et d'être, ils sont bien écrits et on a de l'empathie pour eux et les tracas auxquels ils doivent faire face.

   Marie Alhinho a encore su m'emporter (même s'il n'est pas terminé, j'ai adoré ce qui est publié sur Wattpad de La nuit où les étoiles se sont éteintes écrit avec Nine Gorman) dans ses univers, et j'ai été franchement surprise, et dans le bon sens du terme, d'avoir autant apprécié ce petit bouquin.
   L'autrice aborde plusieurs thèmes, qui sont notamment étroitement liés à l'adolescence. On retrouve ainsi les sujets de l'amitié mais aussi de l'acceptation et du travail sur la confiance en soi, ce qui n'est pas toujours évident.

   Le bouquin est agrémenté de jolies illustrations au fil des pages. On retrouve des séparations entre parties qui sont très chouettes, mais aussi des petits dessins dans les coins et bords des pages qui apportent une touche très sympathique lors de la lecture.

   La fin donne un chouette message sur l'acceptation et la confiance en soi mais surtout, elle donne envie de connaître la suite des aventures des personnages. Elle nous promet de nouvelles possibilités et je serais très curieuse de voir ce que cela pourrait donner.


   Pour conclure, je ne suis habituellement pas une lectrice de jeunesse orientée enfants ou pré-adolescents, et pourtant, ce roman a très bien fonctionné avec moi. Les personnages sont sympathiques et l'univers chouette à suivre. La fin donne l'envie d'en savoir plus, et je serais très contente si une suite venait à paraître.


dimanche 8 décembre 2019

[Chronique] Nostalgie Friends - Kelsey Miller

Autrice : Kelsey Miller
Pages : 368
Titre original : I'll be there for you
Prix : 17,00€ (papier), 10,99€ (numérique)


Résumé : Un phénomène depuis 25 ans.
Enfin une rétrospective complète et très riche qui explore toutes les facettes de cette série devenue culte, de ses origines improbables aux raisons mystérieuses pour lesquelles nous la regardons toujours. Kelsey Miller, journaliste et spécialiste de la culture populaire, nous fait revivre les moments mythiques de la série, analyse ses thématiques et expose les tendances qu'elle a lancées, de l’essor de la culture des coffee-shop au « Friendsgivings », en passant par la coiffure culte des années 90, le Rachel.
Regroupant commentaires, entretiens inédits et anecdotes des acteurs stars de la série, ce livre est un incontournable pour tous les amateurs de la série et un ouvrage marquant pour toutes les générations Friends.



[...] Honnêtement, certaines informations ne m'ont pas plus intéressée que ça. Je pense que cela dépend de ce que chacun souhaite apprendre sur la série, mais personnellement, la biographie des acteurs n'était par exemple pas ce qui m'a le plus attirée dans ma lecture. Au contraire, tout ce qui avait trait aux anecdotes de la série, notamment sur des événements qui ne sont arrivés que par la fruit du hasard ou qui se sont passés autrement que prévu m'ont particulièrement plû.[...]







Suite de la chronique sur Songe d'une nuit d'été










lundi 2 décembre 2019

[Chronique] Chasseurs d'Aurore - Samantha Bailly & Munashichi

Autrice, illustratrice : Samantha Bailly, Munashichi
Pages : 76
Titre original : Chasseurs d'Aurore
Prix : 19,99€ (papier)


Résumé : Au cœur de vallons verdoyants, rayonne la lumineuse cité de Coupelune. Mais perché dans un palais au dôme étincelant, le jeune empereur Fen, qui a pourtant tout pour être heureux, dépérit. On le dit atteint de la maladie qui se propage depuis des décennies : la mélancolie. Afin de le guérir, la jeune et courageuse Mune, accompagnée de son acolyte Janus et de son fidèle chat Hélios, va tout faire pour tenter de réussir l’impossible : braver le froid et les dangers du Norvif afin de ramener une aurore boréale, phénomène mystérieux aux pouvoirs merveilleux...





"Pour chasser la noirceur de la mélancolie, il faut laisser entrer l'inconnu dans sa vie."





Merci beaucoup aux éditions Nobi Nobi et à Samantha Bailly pour l'envoi !

   L'album me donnait très envie de part la beauté de la couverture, mais aussi parce que je suis assidûment Samantha Bailly sur les réseaux sociaux. Ce fut donc un plaisir de pouvoir le recevoir le jour de sa sortie.
   Dès l'ouverture du colis, j'ai pu voir à quel point l'album est grand ! Il est bien plus imposant que des bandes dessinées standards. Et quelle beauté !

   Dans ce conte, on va suivre Mune qui veut chercher un remède contre la mélancolie, car elle ne veut pas mourir et en a marre de rester à languir sans ressentir de joie. Ainsi, lorsque le jeune empereur fait envoyer des citoyens à la chasse aux aurores boréales, qui seraient supposément le remède contre la maladie de la mélancolie, Mune n'hésite pas à embarquer pour la région réputée hostile du Norvif. Une aventure et une quête à ses côtés, accompagnée de son fidèle chat Hélios et de son nouvel ami Janus dans des paysages froids et durs.

   J'ai été prise dans cette histoire, on a envie de savoir si les aurores boréales sont réellement le remède à une telle maladie, et comment les enfants vont y parvenir. Samantha Bailly aborde plusieurs thèmes dans ce conte, l'amitié, l'aventure, la découverte, les rêves, l'espoir, la bonté mais aussi l'envie, le tout avec poésie et magie. Évidemment, on aura aussi le thème de la mélancolie et l'idée de la routine parfois trop présente au sein de nos vies et cet album est une véritable invitation à la découverte et aux nouvelles expériences afin de toujours s'émerveiller.

   Je trouve d'ailleurs que la sortie de cet album, bien que cela soit un projet qui a commencé il y a plusieurs années, sort à un moment qui est en totale symbiose avec le thème du conte pour l'autrice. En effet, Chasseurs d'Aurore est paru alors que Samantha Bailly et son mari sont partis en voyage durant trois mois, sous la forme de quatre constellations (Canada, côte Est puis Ouest des États-Unis et enfin le Japon), pour vivre pleins de nouvelles expériences, de façons de vivre et de cohabiter, de découvertes (le tout est relaté sous la forme d'un journal de bord disponible sur le site Parenthèse). Bien que cela n'apporte pas grand-chose à la lecture, j'ai aimé ce parallèle entre l'histoire et les moments vécus lors de la sortie par l'autrice.

   Les personnages sont attachants, pour leurs rêves, leur envie de vivre et le partage entre eux. Ils sont là l'un pour l'autre bien que leurs objectifs divergent. Pendant un instant, on a envie d'être eux, de vivre la même chose, de faire les mêmes aventures à la quête d'aurores boréales. 

   Concernant les illustrations, elles sont à tomber par terre. Elles sont d'une beauté à couper le souffle et illustrent à merveille le texte de Samantha Bailly. Elles retranscrivent très bien ce que nous lisons, et l'illustratrice a fait un travail incroyable à ce niveau. Rien que pour les illustrations, cet album vaut le détour pour faire briller les yeux.

   Le seul petit point que j'ai un peu moins aimé, mais qui m'est tout à fait personnel, est la fin, ou tout du moins une partie. Il y a un élément, celui concernant le prince où j'aurais aimé savoir ce qu'il advient. Mais le message qui se libère lors des dernières pages, mais aussi tout le long du conte est beau et j'ai aimé ce qu'il transmet.


   Pour conclure, un très bel album que j'ai beaucoup aimé. On est pris dans cette jolie histoire, qui aborde différents thèmes avec de magnifiques illustrations. Un album pour petits et grands, à partager et à offrir, tout en nous invitant à découvrir chaque jour pour ne jamais affronter la tristesse de la mélancolie.


vendredi 29 novembre 2019

[Chronique] Victorian Fantasy, tome 1 : Dentelle & nécromancie - Georgia Caldera

Auteur : Georgia Caldera
Pages : 544
Titre original : Victorian Fantasy, tome 1 : Dentelle & nécromancie
Prix : 11,90€ (papier), 8,49€ (numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Victorian Fantasy, tome 1 : Dentelle & nécromancie
• Victorian Fantasy, tome 2 : De velours et d'acier


Résumé : D'aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste, issue d une longue lignée de sorcières, vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s'y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s'envoler. C'est alors qu'une invitation de la main même de la Reine vient bousculer les plans de sa grand-mère qui dirige la famille d'une main de fer. Et une requête royale ne se refuse pas... à moins de souhaiter perdre la tête.
Sa découverte du monde commence, à mille lieues de ce qu'elle imaginait. La cour est pleine de dangers, de rumeurs et de règles qu'elle ne maîtrise pas.
Mais sa plus grande erreur est de succomber au regard aussi noir que la nuit de lord Thadeus Blackmorgan...


"Tuer n’était pas un problème en soi, beaucoup d’ennemis avaient déjà péri sous sa lame, ou grâce à sa magie. Mais s’en prendre à quelqu’un dont le seul tort était d’exister était déjà beaucoup plus délicat. Il lui restait tout de même quelques principes…"



   J'étais très curieuse de découvrir l'univers de Georgia Caldera, suite au succès qu'elle a chaque année dans les salons du livre. Alors quand on m'a gentiment donné quelques-uns de ses livres, je me suis lancée dans son univers.

   On entre dans la vie d'Andraste, jeune femme qui a toujours vécu enfermée dans la demeure familiale à cause d'une maladie de la peau qui l'empêche de s'exposer au soleil. Seulement, comme le résumé nous l'indique, Andraste va devoir se joindre à la cour royale sous ordre de la reine pour son plus grand plaisir, elle qui y voit une possible liberté, liberté dont elle juge avoir si longtemps privée. Ce qui n'est pas vraiment au goût de sa grand-mère.

   Nous allons apprendre aux côtés d'Andraste comment les gens vivent à la cour, et plus particulièrement quelques notions de la magie de cet univers. Un important est alors à noter : ce livre est une romance fantastique et non pas un roman fantastique. L'histoire va très majoritairement se concentrer sur Andraste et Thadeus Blackmorgan, et assez peu sur l'univers magique et les pouvoirs d'Andraste. Le roman ne fait que quelques passages dans les cours de nécromancie et ceux-ci participent toujours à la relation entre les deux personnages et non pas à l'apprentissage d'Andraste. En dehors de cela, à part la fin qui nous offre un peu plus de magie et d'action, elle est très peu présente et on en saura que peu sur les capacités d'Andraste, l'apprentissage de ses pouvoirs étant vraiment en arrière-plan. Ainsi, si vous partez sur le fait que ce livre est un roman fantastique qui parle de l'apprentissage magique d'Andraste, vous risquez d'être déçu.

   Personnellement, j'avoue que j'aurais aimé que le pan fantastique et magique prennent une place plus importante parce qu'il y a un potentiel certain. Georgia a construit un univers pour sa romance, et il y aurait réellement de quoi faire avec.
   Le côté steampunk donnait une touche très sympathique à l'univers que j'ai trouvé alors d'autant plus riche. On retrouvait les éléments en cuivre, en métal ainsi que tout la mode victorienne et Georgia Caldera, de part sa plume, a su m'emporter dans cet univers.

   Malgré que Georgia Caldera m'ait parfaitement entraînée dans cette histoire, je dois néanmoins soulever que le personnage de Thadeus est assez problématique. En effet, j'ai apprécié Andraste, et j'ai aimé découvrir certains pans de la personnalité de Lord Blackmorgan, mais son comportement avec les femmes était tout simplement abject. Je me suis attachée à lui au début, et j'ai eu de l'empathie, même vers la fin, pour lui quand on apprend certains événements de son passé, mais j'ai totalement détesté cette partie misogyne de lui-même, et c'est avec certitude que je trouverais quelqu'un comme lui dans la vie réelle être une parfaite saloperie (je penserais bien pire, mais restons décent dans les propos). Thadeus est extrêmement possessif, mais pas dans le bon sens du terme. Il considère qu'Andraste lui appartient, qu'elle est à lui uniquement, et peu importe ce qu'elle en pense et les moyens utilisés pour parvenir à ses fins. Il l'humilie à plusieurs reprises juste parce que son ego est piqué et il aurait des tendances franchement abusives dans certains cas. Ainsi, je l'ai apprécié et je me suis attachée au début du roman, mais petit à petit, je tiquais énormément sur certains de ses actes et de ses réflexions tout simplement machistes. Je ne blâme pas les personnes qui ont apprécié ce personnage et je ne peux pas dire que je l'ai complètement détesté, mais j'espère que derrière, les lecteurs sont conscients de la problématique du personnage.

   Concernant la fin, elle nous offre un peu plus de magie et de fantastique, et nous offre un préambule sur l'intrigue que nous suivrons dans le prochain tome. J'ai néanmoins été un peu déçue concernant l'élément qui dénoue la fin, parce qu'il "prive" rapidement la liberté qu'a tant espéré Andraste. Néanmoins, ce point reste un avis tout à fait personnel et ne posera pas forcément problème à d'autres personnes.


   Pour conclure, je ne peux le nier, j'ai plutôt apprécié ce roman et j'ai été entraînée par la plume de Georgia Caldera sans problème. Néanmoins, j'ai trouvé le personnage de Thadeus problématique sur son rapport avec les femmes et cela m'a franchement refroidie à son regard. Pour terminer, un point ni positif ni négatif, seulement à titre informatif : ce livre est pour moi une romance fantastique et non pas un roman fantastique, puisque la romance prend largement le pas sur la magie décrite dans le livre. En tout cas, je lirais avec plaisir un autre roman de l'autrice car je trouve qu'elle a une plume très efficace et entraînante.


jeudi 28 novembre 2019

[Chronique] Thirteen reasons why/Treize raisons - Jay Asher

Auteur : Jay Asher
Pages : 288
Titre original : Thirteen reasons why
Prix : 14,50€ (grand format papier), 6,90€ (poche), 6,99€ (numérique)


Résumé : Si tu entends ce message, il est déjà trop tard. Une nouvelle édition du best-seller international de Jay Asher, avec des photos exclusives du tournage de la série événement NETFLIX. Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu'Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle. Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l'une des raisons, l'une des treize responsables de sa mort. D'abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d'Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C'est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...



"Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer."





   J'ai particulièrement aimé la série, qui traite de sujets durs mais importants dans la vie de tous les jours. Je me suis donc lancée dans la lecture du livre afin de voir ce qui a inspiré la série.

   Concernant l'histoire, à quelques petits détails, c'est exactement la même. On suit Clay qui découvre et va écouter les cassettes d'Hannah et ainsi apprendre les raisons de son suicide. Néanmoins, on a une petite différence, c'est que Clay écoute les cassettes en une seule nuit au contraire de la série où cela s'étend sur plusieurs jours.

   Une petite déception pour les personnages. On suit tout du point de vue de Clay, on n'a donc pas la réaction des autres personnes citées sur les cassettes et sur ce que cela a engendré chez eux. On a quelques points intéressants qui appuient certains points de la personnalité de chacun, mais cela s'arrête ici, surtout que cela n'est que de l'unique point de vue de Clay. Mais surtout, je n'ai pas apprécié Clay, et pas entièrement Hannah. Pour cette dernière, le fait de ne pas voir la peine et la douleur comme le transmet la série, on n'arrive pas complètement à voir l'impact qu'ont les actes expliqués dans les cassettes sur elle. Pour Clay, j'ai trouvé qu'il avait des réactions parfois détestables, voire un caractère égoïste sur certains points. Il a tendance à rejeter la faute sur Hannah presque systématiquement et j'avoue que j'ai eu du mal avec cela. De ce fait, je n'ai pas eu autant d'empathie que lors du visionnage de la série.

   La fin en revanche, est franchement différente. Et je dois dire que je préfère celle optée par la série. Je trouve qu'elle a beaucoup moins d'impact que celle de l'adaptation, que c'était juste un passage rapide dans la vie de Clay, qui n'aura au final pas de grandes conséquences. On a l'impression que les cassettes étaient juste une parenthèse, fermée dès la fin de l'écoute, et ayant vu la série en premier, je trouve cela dommage.

   Pour ceux que cela intéresse, juste en terme d'anecdote, il existe une fin alternative au roman. Jay Asher avait écrit une fin "heureuse" au départ, puisqu'au final, Hannah ne réussit pas sa tentative de suicide et se retrouve chez elle après un passage à un hôpital psychiatrique. Le livre se termine alors sur Clay qui dit aller rejoindre Hannah pour parler et surtout pour l'écouter.


   Pour conclure, j'ai largement préféré la série au livre et le bouquin a été une petite déception. Le livre se concentrant uniquement sur Clay et sur une seule nuit, on n'a pas autant de développement sur les autres personnages et sur les conséquences des cassettes. Clay devient un personnage parfois détestable et je trouve que le message perd de son impact par rapport à l'adaptation télévisuelle du fait du choix réalisé pour la fin du livre. Néanmoins, les avis sur les plate-formes de lecture en ligne ont généralement tendance à être (bien) meilleurs quand les personnes lisent le livre avant de voir la série.


mardi 26 novembre 2019

[Chronique] Les Contes interdits : La reine des neiges - Simon Rousseau

Auteur : Simon Rousseau
Pages : 184
Titre original : Les Contes interdits : La reine des neiges 
Prix : 10,00€ (grand format papier), 9,99€ (numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome (les tomes se lisent indépendamment) : 
• Les Contes interdits : Blanche-Neige
• Les Contes interdits : Hansel et Gretel
• Les Contes interdits : Peter Pan
• Les Contes interdits : Les 3 p'tits cochons
• Les Contes interdits : Le joueur de flûte de Hamelin
• Les Contes interdits : Pinocchio
• Les Contes interdits : Le petit chaperon rouge
• Les Contes interdits : Le vilain petit canard
• Les Contes interdits : La petite sirène
• Les Contes interdits : Raiponce
• Les Contes interdits : La reine des neiges
• Les Contes interdits : Boucle d’or
• Les Contes interdits : La belle au bois dormant
• Les Contes interdits : Peau d'âne


Résumé : Fuyez. Elle arrive, elle est tout près. Elle n'épargnera personne. Les arbres tombent, la terre gèle, l'air est infect. Courez si vous ne voulez pas finir six pieds sous la neige. Une adaptation déroutante du fameux conte d'Andersen. Le meurtre immonde d'un prêtre dans un pensionnat autochtone, au début des années 1970. L'inconcevable suicide du grand-père d'une journaliste prête à tout pour faire éclater la vérité. Un chamane amérindien banni de sa communauté, reclus au coeur d'une forêt mystique. Une entité ancienne née du froid et de la famine, prête à rétablir son pouvoir sur son royaume de glace. Une effroyable légende, oubliée de tous...



"Rien ne peut s'opposer à son joug. L'entité est une véritable reine dans cette nature sauvage et stérile, dominée par le froid et la désolation."





   J'avais très envie de faire une lecture effrayante et horrifique, et voyant les avis des lecteurs, je me suis dit qu'un des romans de cette collection pourrait correspondre. Je me suis penchée sur celui de la Reine des neiges, non pas pour le film Disney, mais parce que j'aime ce qui a attrait à un pouvoir lié à la glace.

   On plonge ainsi aux côtés de Anna, dont le grand-père s'est retiré la vie de façon effroyable. Seulement, elle ne croit pas un seul instant à cette version des faits et va partir au fin fond du Québec afin de trouver la vérité. Mais comme on peut s'en douter, ce qu'elle va découvrir ne va pas être ce à quoi elle s'attendait. On est alors pris dans quelque chose de fantastique, avec une histoire de mythe, d'esprit et de haine.

   L'idée de l'entité est sympathique à suivre, ainsi que les raisons de sa présence et ce qu'elle veut à nos personnages. On est vraiment dans cette idée mystique, avec notamment un peuple amérindien qui prend sa place dans l'histoire, ajoutant au mythe des entités de leur peuple qui bercent nos légendes et la littérature.

   En revanche, je ne me suis pas réellement attachée au personnage d'Anna, sa personnalité ne m'a intriguée plus que ça. Il en fut de même pour les autres personnages. C'était sympathique de les suivre, mais je ne peux pas dire que je me suis attachée à eux.

   Pour ce qui est de la fin, j'ai apprécié le côté un peu sombre qu'elle possède, et elle correspond totalement au genre du roman. Néanmoins, arrivée à la fin, j'ai eu une impression de trop peu, m'étant attendu à quelque chose de bien plus choquant et sanguinolent que cela.


   Pour conclure, j'ai apprécié le roman, néanmoins, c'est aussi une petite déception puisque les avis des lecteurs concernant les romans de cette collection annonçait quelque chose de sanguinolent, affreux, qui retourne l'estomac et c'est donc ce que j'attendais. Je n'ai pas du tout trouvé que cela était le cas ici, j'ai déjà lu pire dans des romans n'appartenant pas au genre de l'horreur, et je suis donc ressortie avec une sensation de pas assez sur ce point. Mais je tenterais un autre roman de la collection avec plaisir, en espérant cette fois-ci trouver ce que j'en attends.


[Chronique] Le Sorceleur, tome 1 : Le dernier voeu - Andrzej Sapkowski

Auteur : Andrzej Sapkowski
Pages : 379
Titre original : Ostatnie zyczenie
Prix : 15,90€ (grand format papier), 7,10€ (poche), 3,99€ (numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Le Sorceleur, tome 0.5 : La Saison des Orages
Le Sorceleur, tome 1 : Le dernier voeu
• Le Sorceleur, tome 2 : L'épée de la providence
• Le Sorceleur, tome 3 : Le sang des elfes
• Le Sorceleur, tome 4 : Le temps du mépris
• Le Sorceleur, tome 5 : Le baptême du feu
• Le Sorceleur, tome 6 : La tour de l'hirondelle
• Le Sorceleur, tome 7 : La dame du lac
• Le Sorceleur, nouvelle hors-série : La route d'où l'on ne revient pas


Résumé : Geralt de Riv est un homme inquiétant, un mutant devenu le parfait assassin grâce à la magie et à un long entraînement. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un sorceleur.
Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux, un troubadour paillard au grand cœur… et, au terme de sa quête, peut-être réalisera-t-il son dernier vœu : retrouver son humanité perdue.




"Ta réputation te précède, Geralt, et elle a plus d'écho que la maudite cornemuse de Draig Bon-Dhu. Et aussi peu de notes agréables."




   Suite à l'annonce de la série Netflix et au vu du succès du jeu vidéo, je me suis lancée dans ce premier tome avec une amie afin de découvrir cet univers.
   Un point à noter : le premier et second tomes ne sont pas vraiment des romans, mais plutôt un enchaînement de nouvelles.

   J'ai été prise dans l'univers, et ce malgré le format en nouvelles de ce tome. Puisque nous restons autour du même personnage principal durant l'ensemble de ces nouvelles, j'ai apprécié les lire et découvrir l'univers et les personnages qui le composent.

   Malgré ce format en histoires courtes, il y a bel et bien une chronologie durant notre lecture, en alternant entre le présent du personnage et son souvenir de certaines de ses aventures passées. Il est vrai qu'il fallait parfois quelques phrases avant de resituer les périodes, mais le tout fonctionne bien, ne donnant finalement pas l'impression d'avoir uniquement des nouvelles dans ce premier tome.

   On a un univers riche en terme de fantastique et fantasy puisque nous avons un nombre incroyable de créatures différentes existantes. Il y en a plus d'une vingtaine, bien qu'on en croise réellement que quelques-unes au fil des pages. Il y a vraiment de quoi nous offrir bien des aventures avec le personnage de Geralt avec toutes ses créatures mais également avec la magie existante dans ce monde.
   En revanche, je dois avouer que dans ce premier tome, quand ils s'agissaient de citer des créatures non croisées ou dont parlait rapidement Geralt, on avait aucune information sur leur apparence. Cela aurait certainement alourdi le texte, mais il est vrai que j'aurais grandement apprécié une rapide phrase, ou même quelques mots, qui auraient permis de situer l'apparence de la créature et de comprendre à quoi faisait allusion certains personnages.

   J'ai apprécié suivre Geralt, dont nous en savons finalement assez peu à la fin du tome. On sent qu'il y a bien des choses que le personnage nous cache en même temps qu'il le cache à d'autres personnages, des événements qui ont dû construire cette personnalité au premier abord très froide et distante. Je serais curieuse d'en apprendre plus sur son passé dans la suite de ses aventures.
   Mais nous n'allons pas uniquement nous focaliser sur Geralt puisqu'on nous croiserons également Jaskier, un homme un peu frivole et absurde mais amusant, qui l'accompagnera dans certaines de ses aventures, mais aussi la mystérieuse, et un un brin capricieuse, Yennefer aux talents de magicienne, qui sont agréables à rencontrer.

   Concernant la fin, elle ne lance pas de cliffhanger insoutenable, elle conclut juste cette série de nouvelles que nous avons lues le long de ce premier tome.


   Pour conclure, j'ai apprécié découvrir cet univers très sympathique, et ce, malgré le format en nouvelles qui est habituellement un format qui ne me convient pas. Néanmoins, la façon dont l'auteur l'a abordé, en ayant toujours ce personnage lien de ces histoires courtes, j'ai aimé suivre les aventures de ce personnage au fil des pages et des rencontres plus ou moins sympathiques pour lui. Je suis maintenant curieuse de lire la suite, notamment pour voir ce que donne l'histoire dans un format différent que la nouvelle, mais aussi de découvrir ses adaptations, que ce soit le jeu vidéo ou la série.