samedi 20 août 2016

[Chronique] Une (irrésistible) envie de sucré - Meg Cabot

Auteur : Meg Cabot
Pages : 432
Titre original : Size 12 is not fat
Prix : 16,00€ (grand format papier), 6,90€ (poche papier), 10,99€ (numérique), 22,90€ (intégrale des trois premiers tomes papier), 15,99€ (intégrale des trois premiers tomes numérique)


Dans cette série, ce livre est le tome 
Une (irrésistible) envie de sucré
• Une (irrésistible) envie d'aimer
• Une (irrésistible) envie de dire oui
• Une (irrésistible) envie de vérité (existe aussi sous le titre "Ready to rock !")
• Une (irrésistible) envie de bonheur (existe aussi sous le titre "Happy end !")



Une couverture originale
Résumé : Heather Wells, ex-lolita de la pop, ne veut plus être victime de la mode. Elle se sent très bien en jean. Et sa vie d'avant, les paillettes et les larmes, non merci.

Elle décroche un job dans une résidence d'étudiants où l'on ne s'ennuie vraiment pas : deux filles meurent coup sur coup. Heather est persuadée qu'il s'agit de meurtres.

Ça tombe bien, le sublime garçon qui l'héberge dans sa sublime maison - Cooper est détective. En plus, il se fiche qu'elle fasse du 46 !

Une nouvelle vie commence pour Heather ! Pour un peu, elle porterait même une robe...





"Sauf que j'y suis allée, au fameux club de gym, et que ça m'a fait flipper. Toutes ces filles qui ont la peau sur les os, et agitent leurs bras épais comme des cure-dents dans des cours d'aérobic ou de yoga... Sérieusement, un de ces quatre, il y en a une qui risque de crever l’œil de quelqu'un."





On retrouve donc le personnage principal, Heather, ex-star chanteuse de la pop âgée de vingt-huit ans et plutôt bien dans sa taille 46. Elle est en pleine période d'essai de six mois en tant que directrice adjointe dans l'une des résidences universitaires - et non pas un dortoir - de l'université de New York afin de pouvoir faire des études à cette université gratuitement si elle réussit. Seulement, deux accidents dans la cage d'ascenseur surviennent en l'espace de deux semaines, et voilà Heather qui se met à mener l'enquête, persuadée que ce sont des meurtres et non pas des accidents. Et elle n'hésite pas à se mettre en danger afin de le prouver à la police, mais aussi à Cooper, le frère de son ex-petit ami Jordan, dont elle est follement amoureuse. 
Intégrale des trois premiers tomes

On a donc Heather, une jeune femme qui n'a pas honte de sa taille 46, du à sa grande gourmandise et fainéantise pour certaines choses. Etant le personnage narrateur, on connaît toutes ses pensées et ses sentiments, ainsi que ses questionnements lors de son enquête qu'elle mène du mieux qu'elle le peut. Fini la personne qu'elle était avant, une jeune adolescente se déhanchant sur des scènes dans des centres commerciaux, maintenant, elle veut prouver qu'elle a mûri et n'est plus aussi naïve qu'avant. Un personnage très attachant que l'on aime suivre dans ses aventures pas comme les autres, qui nous fait sourire avec ses remarques ou ses pensées parfois délirantes.
On a aussi le fameux Cooper, l'idéal masculin de Heather. Un personnage qui n'est pas très démonstratif, mais que l'on sent affectueux avec ceux qu'ils aiment, malgré une famille aussi catastrophique que celle de Heather, et surtout professionnel dès lors qu'il s'agit d'enquêter. Un personnage attachant aussi, qui prend une place très importante dans l'histoire, puisqu'il accompagne Heather une certaine partie du temps, et que cette dernière l'admire dès qu'il est présent.
Ensuite, on a les personnages secondaires, comme Jordan, l'ex-petit-ami lâche qui ne se prend pas lui-même en main, Rachel, la directrice de la résidence, sportive et très mince qui sait gérer les situations compliquées, Sarah, l'assistante de Rachel, qui passe son temps à psychanalyser les gens et particulièrement Heather, Magda, l'amie un peu folle de la cafétéria, et bien d'autres. 
Chacun a sa personnalité, et bien qu'on ne sache pas beaucoup de choses sur chacun, on se met vite à les aimer, les détester, à nous forger notre avis sur eux, assez proche de celui de Heather.
Autre couverture originale
On les suit alors tous dans une histoire où l'enquête est de mise, et qui avance plutôt facilement à certains moments. On retrouve la plume de Meg Cabot, fluide, et surtout qui nous fait passer un très bon moment lors de la lecture, où l'on tourne à une vitesse folle les pages.
La fin reste assez inattendue si on ne cherche absolument pas le coupable, mais je pense que l'intrigue finale peut être devinée si on cherche vraiment à la savoir avant la fin. 
En revanche, un petit point négatif serait, qu'étant dans les pensées de Heather, on a trop souvent droits ses fantasmes de vie en couple avec Cooper, où elle dit par exemple qu'il n'est pas courant de leur relation, qu'ils ouvriront une agence de détectives ensemble, ... Heather espère, bien qu'elle ne se fasse pas d'illusions, et ce genre de pensées reviennent assez souvent. Mais cela reste un détail.

En résumé, on se trouve plongé(e) dans une histoire prenante qui se lit vite, avec des personnages principaux attachants, plus ou moins mêlés dans cette enquête parmi les résidents et les employés. 
Ce fut ave plaisir que j'ai alors pu me replonger dans un livre avec la plume de Meg Cabot, accessible et agréable à lire. J'ai par ailleurs déjà lu quelque part que ses livres étaient pour beaucoup des feeling-good books, et je pense que cela résume parfaitement les oeuvres comme "Le journal d'une princesse" ou "Une (irrésistible) envie de sucré", avec lesquelles on passe toujours un très agréable moment.