vendredi 4 novembre 2016

[Chronique] Ma raison de vivre - Rebecca Donovan

Auteur : Rebecca Donovan
Pages : 544
Titre original : Reason to Breathe
Prix : 18,90€ (papier), 13,99€ (numérique)


Dans cette série, ce livre est le tome 
• Ma raison de vivre
• Ma raison d'espérer
• Ma raison de respirer

Résumé : "– Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ?
– Alors nous ne serons rien du tout."

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire, et surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…




"Le silence et l'isolement dessinaient les portes de mon enfer."



Une des couvertures
américaines
   On entre dans la vie d'Emma, jeune fille de 16 ans, qui cache un secret douloureux : dès qu'elle retourne chez son oncle et sa tante chez qui elle vit, elle doit supporter la violence, verbale mais aussi physique de sa tante qui la hait de tout son être. Une épreuve de presque tous les jours pour Emma, qui n'a alors qu'une hâte : partir très loin de cet endroit pour aller faire ses études universitaires.
  Mais c'était sans compter sur l'arrivée d'Evan, qui va bouleverser son quotidien bien plus qu'elle ne l'aurait voulu.

   On suit donc le personnage d'Emma dans sa vie difficile, dans laquelle elle n'est autorisée à faire que peu de choses. Elle est du genre discrète, qui essaye de ne pas se faire remarquer, et consacrant tout son temps aux études et aux activités extrascolaires telles que le sport ou le cours de photographie. C'est aussi un personnage fort qui ne veut pas se laisser dominer par sa tante, par la colère et la haine qu'elle engendre chez elle. Mais, lorsque Evan arrive, tout change pour elle, qui ne lui est pas indifférente. On suit alors ses doutes sur cette relation entre les deux personnages qui pourrait lui être mauvaise, si sa tante l'apprenait, ses questions sur ce qu'elle devrait faire, entre la raison et le cœur. On a alors un personnage réaliste, qui se pose les questions et découvre les choses que chaque adolescent se pose et découvre.
  On a donc aussi Evan, un superbe personnage, sensible attentionné, et terriblement attachant. Ses réactions lorsqu'il fait partie de la vie d'Emma semble souvent légitimes, et on se prend à vouloir s'attacher à lui, à ce qu'il trouve le bonheur.
  Et pour compléter un trio d'amis, on ajoute Sara, la seule amie d'Emma, attachante elle aussi. C'est une adolescente qui veut vivre et profiter de sa jeunesse, tout en voulant à tout prix protéger Emma ainsi que son bonheur. Un trio qui devient inséparable et qu'on prend plaisir à suivre dans l'histoire créée par l'auteure.
Autre couverture
américaine

   L'histoire est vraiment touchante, surtout parce qu'on est témoin de la cruauté que subit Emma, qui nous semble vraiment anormale, et parfois choquante. On écarquille les yeux devant certains actes, on se demande comment l'on peut avoir le cran et le plaisir à faire ce genre de choses. C'est certainement ce qui donne le plus à ce roman et qui le différencie des autres romans du genre. L'auteure n'exagère pas dans cette violence, et c'est important, afin de ne pas tomber dans le cliché ou l'irréalisme.
  Néanmoins, malgré le sujet qui m'intéressait particulièrement, je n'ai pas réussi à être transportée autant que je l'aurais pensé par ce livre. Je m'attendais à ressentir de nombreuses émotions tout le long du roman, mais ce ne fut pas le cas. Je fus touchée par la situation d'Emma, par ce qu'elle vit, je me suis plutôt attachée aux personnages, mais rien de plus.


   En conclusion, je dirais que c'est un beau roman avec une très belle conclusion, ayant particulièrement aimé l'épilogue qui est très beau, un hymne à la vie et à l'amour, avec des personnages principaux attachants, mais qui n'a pas su me faire frissonner, rêver, comme je l'aurais imaginer. Je pense que c'est simplement parce que c'est ma personnalité qui y fait, et non pas parce qu'il n'est pas abouti ou pas réussi. Néanmoins, je suis persuadée qu'il mérite son succès, et ce fut un plaisir de découvrir un roman sur le sujet du harcèlement, tout en étant pas totalement centré dessus, un sujet qui m'intéresse particulièrement.