lundi 13 février 2017

[Chronique] The Ones - Daniel Sweren-Becker

Auteur : Daniel Sweren-Becker
Pages : 336
Titre original : The Ones
Prix : 17,00€ (papier), 9,99€ (numérique)


Dans cette série, ce livre est le tome : 
• The Ones
• The Equals

Résumé : Cody a toujours été fière d’être une One. Elle et son copain James font partie du 1% de la population choisi au hasard pour subir des modifications génétiques à la naissance. Les Ones sont beaux, doués, en pleine santé. En d’autres termes, ils sont parfaits. Mais c’est loin de plaire à tout le monde. L’inquiétant mouvement Égalité persécute les Ones en les marginalisant chaque jour un peu plus. Jusqu’à remporter un procès qui rend leur existence illégale. Et tout à coup, être un One devient un danger de mort. Face à la menace, Cody se rapproche d’un groupe radical mené par Kai, jeune leader passionné et charismatique. Les Ones n’ont plus le choix : se battre pour défendre leur identité… ou disparaître.



"- Si on ne se bat pas pour défendre nos droits, qui s'en chargera pour nous ?"



   On découvre un monde où 1% de la population a été génétiquement modifiée afin d'être quasi-parfaite. On y suit Cody et James, tous deux des Ones, donc génétiquement modifiés. Seulement, dès le début du roman, on sent la tension grandissante entre les Ones, et les autres. Une tension palpable que les personnages du roman sentent grandir, et Cody va vouloir tout faire pour garder ses droits.

   On suit le personnage de Cody dans cette histoire, une jeune fille forte, indépendante et franchement têtue. Elle est aux côtés de James, son petit-ami, qu'elle va entraîner dans son combat pour les droits de tous les Ones, mais elle fait aussi la rencontre des Néo-Weathermen, groupe plutôt extrémiste composé exclusivement de Ones. Les personnages sont réalistes, particulièrement avec leurs ambitions humaines tout le long du récit. On se demande même : que ferions-nous et penserions-nous à leur place ? Mais malgré ça, je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher aux différents personnages : Cody est souvent bornée, et se fiche souvent des conséquences sur la population non-modifiée (sauf les conséquences mortelles) lorsqu'elle prend des décisions pour son combat pour les Ones, James ne m'a donné aucune empathie et qui m'a même parfois donné envie de le frapper, tout comme Ky. C'est plutôt dommage.

   Le récit est très lié au réel : en effet, les manipulations génétiques pourrait très bien exister dans quelques années, certains chercheurs travaillent déjà sur ce type de projets. Tout le contexte du roman a une réalité assez étonnante mais qui pourrait être la nôtre : tensions entre les populations, attentats, peur, combat, ... Le récit ne part pas dans le fantastique, et nous confronte à plusieurs questions le long de notre lecture comme par exemple : Que ferions-nous à leur place ? Serions-nous contre ou pour les Ones ? Doit-on éradiquer les personnes génétiquement modifiées ? Des questions d'éthique qu'on est presque en droit de se poser tellement la fiction s'approche de la réalité possible de notre futur.

   L'histoire est rythmée, on le voit dès le prologue, on veut avancer afin de connaître l'issue du combat des Ones, quel camp réussira à faire entendre sa voix. Nous avons néanmoins quelques temps de pause afin de pouvoir souffler et comprendre la situation en constante évolution à laquelle sont confrontés les personnages. On en arrive presque à n'en plus savoir qui l'on veut voir gagner : les Néo-Weathermen aux activités extrémistes, le gouvernement qui veut exterminer les Ones, Cody ? Et lorsqu'arrive le final, on ne lâche plus le bouquin, afin de connaître l'issue du roman, issue qui ne laisse que supposer une suite attendue.


   En conclusion, des personnages réalistes, auxquels je ne me suis pas vraiment attachée, dans une histoire qui pourrait être une réalité future de notre propre monde qui nous laisse avec de nombreuses questions sur l'eugénisme, la modification génétique des personnes. On ne sait plus quoi penser dans le récit, si nous serions pour l'existence des Ones ou si au contraire nous serions contre. On repose le livre avec ces questionnements, et surtout on veut savoir ce qui adviendra des personnages dans le prochain roman ainsi que le sort des milliers de Ones qui reste en suspens lors de la dernière page tournée.