vendredi 14 juillet 2017

[Chronique] Voyage au pays de l'envie (recueil de nouvelles) - Frédéric Marcou

Auteur : Frédéric Marcou
Pages : 40
Titre original : Voyage au pays de l'envie
Prix : 5,00€ (papier), 1,49€(numérique)

Résumé : Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l’imagination et à l’imaginaire.















   Ce recueil regroupe cinq nouvelles, dont quatre d'entre elles sont disponibles sur le site de littérature libre Atramenta.
   Chacune est différente des autres, on touche à chaque fois un univers différent. On découvre notamment le thème de la réincarnation dans la première nouvelle, la liberté et l'emprisonnement dans la seconde, la magie et le mystique dans la suivante, le milieu de la recherche et scientifique dans la quatrième, puis la finalité et la mort dans la dernière.

   La première, dans la situation dépeinte, n'est pas celle qui m'a le plus marquée, à l'inverse de la dernière que j'ai particulièrement apprécié, avec ce côté imagé comme dit dans la préface, mais aussi d'une certaine manière poétique.
   La seconde s'approche d'une revisite du mythe de Sisyphe, comme souligné par l'auteur Jean-Baptiste Messier, et j'ai apprécié la manière d'avancer dans cette nouvelle, comment évoluait l'intrigue. La fin finit alors de mettre en place un univers étrange, que le lecteur ne semble pas forcément comprendre réellement.
   La troisième est assez intéressante, on sent ce que peut engendrer la différence dans une population, en bien mais aussi en mal. On voit aussi comment peut finir une personne qui se sentirait un peu trop sûr de lui alors que la situation peut s'avérer fatale, ou du moins dangereuse. La chute de la nouvelle est plutôt bien trouvée et porte d'ailleurs bien son nom.
   Pour ce qui est de l'avant-dernière nouvelle, on peut s'imaginer une facette du monde de la science et se dire que cette nouvelle pourrait d'une manière ou d'une autre s'ancrer dans notre monde, bien qu'il soit plus difficile aujourd'hui qu'il y a plusieurs années de la transposer, du fait de l'avancement très rapide de la science. On ressent la rivalité, l'envie d'être reconnu dans cette nouvelle, qui sont des sentiments que l'on voit tous les jours lorsque des intérêts entre en jeu.

   En conclusion, j'ai plutôt passé un bon moment à lire ces nouvelles, bien qu'il est vrai que ce ne soit pas le genre que je lis le plus, car j'arrive rarement à m'attacher à des personnages dans un récit extrêmement court, chose que j'apprécie retrouver dans un roman. Je suis néanmoins consciente de la difficulté de la nouvelle, dans laquelle on doit faire passer des émotions et raconter une histoire en peu de mots, mais cela reste un genre que je lis peu. L'auteur a su exploiter différents thèmes dans ces nouvelles, et je retiens plus particulièrement la dernière, celle que j'ai préféré, car elle est très imagée, très figurée, et pourtant colle parfaitement à ce que l'on peut s'imaginer de la finalité.