lundi 28 août 2017

[Chronique] Avant toi - Jojo Moyes

Auteur : Jojo Moyes
Pages : 480 (grand format)
Titre original : Me Before You
Prix : 20,00€(papier), 7,90€(poche), 12,90€(collector), 5,99€(numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Avant toi
• Après toi

Résumé : Ses jours sont comptés. Mais quand on aime, on ne compte pas.

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone à souhait. Quand elle se retrouve au chômage, dans ce trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie, Lou accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

« Cette histoire d’amour inespérée est un véritable choc émotionnel – sortez les mouchoirs. » Elle

« Un roman poignant qui amorce une belle réflexion sur l’art de donner la mort. Mascara waterproof indispensable. » Marie Claire


"Je lui ai dit quelque chose qui faisait du bien."




   "Avant toi" est un roman que j'ai plus découvert suite à l'annonce d'une adaptation en film, et dont le sujet me tentait particulièrement, un sujet peu traité dans des romans.

Edition collector
   On commence par le récit de l'accident de Will qui le rendit tétraplégique, puis par entrer dans la peau de Louisa environ deux ans après ce jour dramatique. On apprend alors comment la vie des deux personnages vont se rencontrer pour ensuite évoluer ensemble.
   Tout d'abord, le roman ne fut pas le coup de cœur auquel je m'attendais, mais il a su néanmoins me conquérir entièrement. L'histoire est émouvante et touchante et montre un sujet tabou, celui du suicide assisté. Au fil des pages, on suit une véritable évolution dans la relation entre les personnages, qui n'est pas trop rapide, et semble alors tout à fait réaliste. Jojo Moyes n'a pas choisi la facilité, n'a pas opté pour des personnages qui s'entendraient bien dès les premières pages. Elle met en scène deux personnes que tout oppose, et qui doivent pourtant apprendre à se connaître afin de rendre la vie de l'autre un peu plus supportable, d'autant plus pour Will, puisque ce dernier ne veut plus vivre. Là aussi, l'autrice nous livre quelque chose d'extrêmement réaliste et non pas utopique : Will est dépressif, il ne va pas changer d'un coup d'état d'esprit au bout d'une centaine de pages. Ces différents éléments permettent de plonger d'autant plus facilement et avec d'autant plus d'envie dans l'histoire de cette rencontre.

   Comme dit auparavant, cette histoire n'est pas sans émouvoir ou sans déclencher des émotions lors de la lecture. On passe par la joie, la tristesse, la fatalité, et par encore tout un tas d'autres au fil du récit de cette rencontre bouleversante qui ne laisse pas de marbre. On ne peut s'empêcher d'espérer le meilleur pour les personnages, de souhaiter que cela aille au mieux pour eux. Dans cette histoire, Louisa fait tout ce qui est en son pouvoir pour faire changer d'avis Will, mais c'est sans compter la fatalité de la situation de ce dernier, qui ne peut plus rien faire de lui-même. L'autrice a alors choisi d'aborder le thème du suicide assisté, qui est interdit dans de nombreux pays pour des raisons éthiques et morales, mais qui est notamment autorisé en Suisse, dans la fameuse clinique Dignitas.    On se pose alors soi-même la question tout au long du roman : sommes-nous pour ou contre le suicide assisté ? Il est alors important de souligner que l'autrice ne donne pas de leçon, et montre que chaque opinion avancée possède des arguments valables.

   Pour les personnages, je les ai en grande partie appréciés pour la plupart d'entre eux. Louisa est quelqu'un que je qualifierai de solaire et la plupart du temps optimiste, et qui donne le sourire. J'ai adoré être à ses côtés, connaître ses émotions, ses pensées, mais aussi la découvrir. Il en fut de même pour Will bien qu'on ne soit pas dans sa tête, j'ai aimé connaître au fur et à mesure sa personnalité qu'il dévoilait peu à peu. C'est un personnage cynique et sarcastique, qui l'est devenu en grande partie à cause de son handicap, une personne brisée dont tous les rêves se sont trouvés piétinés par cet accident. A leurs côtés, on retrouve aussi bien d'autres personnages, comme les parents de Louisa et sa soeur ayant repris des études après avoir eu un enfant, la froide mère de Will et son père plus ou moins éloigné des événements, l'aide-soignant Nathan ou encore le petit ami obsédé par la course à pied et les marathons de Louisa. Certains sont très attachants, tandis que d'autres sont plus ou moins détestables ou mystérieux. Afin de les connaître un peu mieux, notamment leur point de vue sur la situation, on a quelques chapitres consacrés aux pensées de ces différents personnages, ce qui permet de mieux les appréhender. Tout cela compose alors un groupe hétéroclite de personnalités, réaliste, qui mène avec espoir cette histoire qu'ils espèrent heureuse.

   Il faut dire que pour ce qui est de la fin, je m'y suis plutôt attendue, étant donné le titre du second tome, néanmoins, cela n'a en rien retiré la beauté et l'émotion de l'histoire, qui se termine d'une tout aussi belle et émouvante manière. La plume de Jojo Moyes nous embarque parfaitement et somptueusement dans son roman pour suivre cette saisissante et poignante rencontre, dont l'on ne veut pas perdre une miette.

Livre poche avec
l'affiche du film
 Ayant vu le film, je vais faire un très rapide aparté dessus. Le film est bien à regarder, on retrouve la base du roman, la plupart des personnages, la question du suicide assisté, ... Néanmoins, ayant lu le roman auparavant, je trouve que cela se passe trop rapidement, qu'il manque des passages qui me semblaient importants dans la construction des personnages, et donc qu'il ne rendait pas entièrement compte du roman, de l'évolution des personnages, de leurs pensées et de leurs émotions.
Cela reste néanmoins une bonne adaptation avec une assez fidèle transposition des personnages du livre à l'écran et de l'histoire de base, et il est évident qu'on ne peut résumer tout le roman dans un film, mais il est vrai que j'ai une nette préférence pour le livre.



   Pour conclure, je dirais que j'ai adoré le roman. Ce n'est pas le coup de coeur attendu, mais j'ai été entièrement entraînée dans le récit de cette belle et bouleversante rencontre entre deux personnages, dont l'un avec une situation de fort handicap. La question du suicide assisté y est abordée avec finesse, et lorsqu'on referme le livre, on ne peut s'empêcher de réfléchir à notre opinion sur ce sujet, encore plus après avoir pu connaître les différents arguments et la vie brisée de Will. C'est une histoire que je pense garder longtemps en mémoire, pour sa beauté et les nombreuses émotions véhiculées grâce à la plume de Jojo Moyes qui n'a pas eu peur de traiter un sujet tabou, et qui m'a profondément émue.