jeudi 11 août 2016

[Chronique] Nuit blanche au lycée - Fabien Clavel

Auteur : Fabien Clavel
Pages : 256
Titre original : Nuit blanche au lycée
Prix : 9,90€ (papier), 7,99€ (numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome 
• Décollage imminent
• Nuit blanche au lycée



Résumé : Je m'appelle Lana, Lana Blum.
D'accord, je ne suis pas un ange mais ce n'est pas une raison pour me coller le samedi après-midi au lycée ! Le proviseur, lui, a trouvé que si.
Ce n'est pas grave, car Jérémie avec qui je vais passer un week-end en amoureux m'a rejointe.
Nous avons échangé un baiser fougueux avant d'entendre un bruit bizarre. Dans le couloir il y avait un type en treillis, une arme de gros calibre à la main...





On retrouve donc dans cette histoire ayant lieu dans un lycée parisien le personnage de Lana Blum, adolescente cherchant assez souvent les embrouilles, collée un samedi après-midi dans son établissement scolaire à devoir nettoyer la salle de permanence alors que son copain doit la rejoindre à tout moment pour passer un week-end ensemble. Jérémie, le fameux copain rejoint alors Lana dans le lycée, seulement, ils se rendent compte qu'ils ne sont pas seulement en compagnie de la gardienne et de l'homme de ménage comme prévu, mais d'un groupe de militaires d'une compagnie de sécurité privée qui s'ajoute à tout ce monde. Seulement, Lana se rend compte qu'une compagnie de sécurité n'a rien à faire dans le lycée un samedi, et encore moins lorsque ses membres tirent sur elle et son copain tentent de quitter le lycée. La soirée qui devait se résumer à un concert puis à une nuit chez elle ne va alors pas se passer comme prévu, et surtout : que viennent faire ces hommes armés jusqu'au dents dans son lycée ?
Tout d'abord, il n'est pas obligatoire d'avoir lu le premier roman avec le personnage de Lana Blum "Décollage imminent", car seules quelques références, la plupart du temps avec quelques rappels, apparaissent dans ce livre. On nous donne l'apparence des personnages déjà rencontrés dans le premier roman, leurs caractères et relations, bref, tout ce dont il y a besoin pour comprendre l'histoire de "Nuit blanche au lycée".

Les personnages ne sont pas caricaturaux et ont chacun une personnalité distincte de celle des autres, nous donnant alors toutes une palette de personnages différents. On peut alors passer d'un personnage calme et réfléchi à un personnage violent et brusque, ou encore à un autre type de personnage. Une chose intéressante et appréciable, mais qui ne m'a pas permis de m'attacher plus que cela aux personnages principaux : je les aimais bien, mais pas de quoi en faire tout un truc, et si l'un venait à mourir, je n'aurais pas pleuré pour lui.
En revanche, on a le droit à une histoire assez rythmée, où le personnage principal essaye à tout prix de s'échapper à tout prix du lycée, pour finir par essayer de joindre la police, quitter le bâtiment étant devenu impossible. On la suit dans un récit où les idéologies de chacun prennent une certaine importance, au centre de l'acte se déroulant sous les yeux impuissants des différents personnages prisonniers. On se rend vite compte de la féroce conviction des attaquants, qui veulent accomplir leur but tout en sachant pertinemment qu'ils ont intérêt à masquer les preuves qui les relieraient à eux. On voit alors toute la haine qui peut habiter un être humain, une haine qui les consume presque et qui les forge en une personne cruelle et sans pitié.
Une chose qui aujourd'hui dans notre vie de tous les jours, où le terrorisme a encore une grande influence et commet encore des actes tous ignobles au nom de leur idéologie.
L'auteur nous mène facilement dans cette histoire, sous la narration de son personnage féminin Lana Blum, qui cherche à s'en sortir tout en voulant protéger les autres. On suit donc aisément le récit, par une écriture ni trop pesante, ni trop légère, afin de convenir au récit. L'auteur nous conduit tout le long, dans une histoire où l'on ne s'attend pas à tout et où l'on découvre les choses en même temps que le narrateur. On a même le droit à un petit retournement de situation, mais qui peut être deviné plus ou moins en amont.

En conclusion, une histoire plutôt bien construite et bien menée avec des personnages recherchés et tous différents, qui nous mène dans un récit quelque peu sombre où la haine des autres est bien présente. Un récit qui se révèle encore actuel dans notre société par le sujet choisi par l'auteur, différent de d'autres sujets souvent rencontrés.
Un livre, donc, qui ne se montre pas être un roman exceptionnel, mais qui est agréable à lire avec plusieurs points positifs, comme les personnages, le sujet choisi, l'intrigue globale et comment celle-ci est menée.