mercredi 7 septembre 2016

[Chronique] Une (irrésistible) envie de sucré, tome 2 : Une (irrésistible) envie d'aimer - Meg Cabot

Auteur : Meg Cabot
Pages : 416
Titre original : Size 14 is not fat either
Prix : 16,00€ (grand format papier), 6,90€ (poche papier),  10,99€ (numérique), 22,90€ (intégrale des trois premiers tomes papier), 15,99€ (intégrale des trois premiers tomes numérique)


Dans cette série, ce livre est le tome 
• Une (irrésistible) envie de sucré
Une (irrésistible) envie d'aimer
• Une (irrésistible) envie de dire oui
• Une (irrésistible) envie de vérité (existe aussi sous le titre "Ready to rock !")
Une des couvertures
originales
• Une (irrésistible) envie de bonheur (existe aussi sous le titre "Happy end !")

Résumé : Heather Wells, ex-Lolita de la pop reconvertie en directrice adjointe de l'université de New York, est toujours aussi à l'aise dans ses baskets. Et plus que jamais folle amoureuse du beau Cooper, détective et colocataire. Cooper, justement, est furieux qu'Heather mène seule l'enquête sur le meurtre d'une pom-pom girl. Elle risque, cette fois, d'y laisser un peu plus que son ancienne garde-robe.









"À vue d’œil, je dirais que les filles font en moyenne du trente-quatre. 
Je me demande comment elles arrivent à trouver des strings au rayon enfants, où la plupart d'entre elles doivent forcément se fournir pour trouver des vêtements à leur taille.

Leurs tailles sont incroyablement fines. Comment tous leurs organes rentrent-ils là-dedans ?"





Intégrale des trois premiers tomes
On retrouve Heather, qui tombe à nouveau en plein milieu d'une affaire de meurtre dans la résidence où elle travaille. La tête d'une jeune fille est retrouvée dans une cocotte dans la cuisinière de la cafétéria. Mais seulement, cette fois-ci, aucune intention de se mêler à l'enquête, la police s'occupant de découvrir l'assassin. Seulement, lorsque la curiosité devient trop forte, difficile de rester en dehors de cette sombre histoire...

Nous voici donc à nouveau en compagnie des personnages rencontrés lors du premier tome : Heather, Cooper, Madga, Patty, Frank, Pete, Jordan, et bien d'autres. On a aussi le loisir d'en découvrir deux autres qui feront partie du quotidien d'Heather, son nouveau patron ainsi qu'un de ses proches refaisant subitement surface.
Les anciens personnages sont fidèles à eux-mêmes, Heather, toujours trop curieuse et têtue, folle amoureuse de Cooper, son propriétaire, ce dernier se retrouvant d'ailleurs souvent à devoir sauver la mise de l'ex-lolita de la pop, Magda, toujours excentrique, ...
On en apprend plus sur eux, sur le passé du personnage principal, sur les personnes qui l'entourent, mais aussi sur des personnages peu vus auparavant, tel que Gavin, un personnage vraiment sympa, sous son apparence de rebelle.
Un vrai plaisir alors de revoir les personnages avec leurs qualités mais aussi leurs défauts, apportant tous leur patte au récit.

Couverture premier tome
Au niveau de l'histoire, le même schéma de base se répète : un meurtre est arrivé dans la résidence où travaille Heather, qui va vouloir en savoir plus sur la victime et le potentiel assassin, quitte à se mettre en danger pour ça. L'histoire elle-même se différencie assez de la précédente, avec le mobile du meurtre très différent, tout aussi sombre et fou qu'avant, tout comme les événements lié à ce dernier. Mais il est vrai qu'Heather résout cette enquête de la même manière : en posant des questions à toutes les personnes soupçonnées de près ou de loin, ainsi que le schéma de la résolution de l'enquête.
L'histoire se déroule très vite, voire trop vite : l'enquête est résolue en à peine quatre jours par Heather, quatre jours remplis d'événements plus que nombreux.

Mais grâce à l'écriture de Meg Cabot, on tourne les pages sans s'en rendre compte, on veut en savoir plus, savoir qui a fait ça et pourquoi. L'auteure nous livre par moment des révélations auxquelles on ne s'attend pas, particulièrement à propos des événements rythmant la vie d'Heather.
Meg Cabot nous plonge parfaitement dans le monde de la vie universitaire, entre fêtes, tensions, addictions, qui cache de nombreuses sombres affaires et se révèle très souvent cruel.
On retrouve toujours l'humour caractérisant ce roman, ainsi que le style de récit rencontré lors du premier tome, nous faisant alors passer un agréable moment de lecture.



Un second tome qui correspond donc parfaitement aux attentes que l'on peut avoir suite au premier tome. On retrouve une héroïne fidèle à elle-même, voulant résoudre une enquête de meurtre tout en combinant sa vie de tout les jours, entre un colocataire qui semble vouloir être juste un ami, et un ex-petit ami un peu trop collant, qui vit alors une histoire trépidante dans un milieu universitaire. Un cocktail explosif qui donne le sourire et donne envie de connaître la suite des aventures de la très chère Heather Wells !