mercredi 26 septembre 2018

[Chronique] Les Seigneurs de Bohen - Estelle Faye #PLIB2018

Auteur : Estelle Faye
Pages : 550
Titre original : Les Seigneurs de Bohen
Prix : 25,00€ (papier), 14,99€ (numérique)


Résumé : Je vais vous raconter comment l'Empire est mort.

L'Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce métal aux reflets d'étoile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siècles d'existence, qui dans son aveuglement se croyait éternel.

J'évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers... Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Étoile, l'escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc de notaire, condamné à l'enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie... Et de tant d'autres encore, de ceux dont le monde n'attendait rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte.

Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.



"Nous avons le nombre pour nous. Nous avons l'avenir. Nous avons la colère, et nous avons l'espoir."




   J'ai fait cette lecture dans le cadre du Prix Littéraire de l'Imaginaire BooktubersApp 2018, et je dois avouer que je ne l'aurais sans doute jamais faite sans ça. En effet, le roman ne me tentait absolument pas, et j'y allais plutôt à reculons, bien qu'appréciant généralement la fantasy, ce qui explique pourquoi c'est le dernier que je lis parmi la sélection. Et je dois dire qu'il fut une très bonne surprise.

   On entre dans l'Empire de Bohen avec son Palais d'Ambre Vert, aux côtés de différents personnages. On partira ainsi à la rencontre de Sainte-Etoile, de Wens, de Janosh, de Sorenz, ou encore Maëve et Sigalit. Chacun aura son importance dans la chute de l'Empire, comme il nous est annoncé en quatrième de couverture. Nous allons ainsi découvrir les origines de la mort de cet Empire, parfois entrecoupé du présent raconté par le personnage de Ioulia la Perdrix. 

   Nous suivons ainsi conjointement les différents personnages cités auparavant, donc l'on pourrait croire qu'ils n'ont parfois rien en commun. Mais nous le découvrirons ensuite, chacun a eu son importance dans la chute de l'Empire qu'ils connaissaient jusqu'à présent. Chacun a son histoire propre, ses doutes, ses objectifs, ses buts à atteindre, sa situation, et nous vivons ainsi des choses différentes selon les personnages. Aucun ne se ressemble, de par leur passé en grande partie. 
   Malgré leur nombre relativement important, on ne se retrouve pas perdu durant la lecture. En effet, comme dit auparavant, ils sont tous différents de par leur vécu, et on apprend petit à petit sur eux. Je me suis plus ou moins attachée à certains d'entre eux, comme Sigalit ou Sorenz, mais rien de plus. Néanmoins, j'ai apprécié être aux côtés de chacun d'entre eux, d'en savoir plus sur chacun de ces personnages.

   Cet entremêlement d'intrigues créant l'histoire principale nous mène au fil des pages, et ce avec envie. J'ai personnellement beaucoup apprécié l'histoire de ce roman, que l'on pourrait ainsi découpé en petits histoires, servant quelque chose de plus grand. Ainsi se mêlent la jeune morguenne (femme dotée de pouvoirs) rêvant d'une vie sur les flots, l'escrimeur accompagné d'un mage sous son crâne, ou encore le jeune clerc qui découvrira ce que cela fait d'être plein de pouvoirs. Plusieurs vies se déroulant en parallèle avant de se croiser d'une manière ou d'une autre, à l'origine de tout un changement. On est pris dans les combats, les situations, les embuscades qui prennent place dans le roman, mais aussi dans les moments plus ancrés dans l'émotion et les sentiments. 

   Ce roman, étant un ouvrage de fantasy, prête une place importante aux combats et à la guerre. On n'est pas sans reste sur ce point-là, et l'autrice ne le fait pas qu'à moitié. Ils peuvent s'avérer sanglants et mortels, sans distinction entre les personnages. L'histoire se pose dans une ambiance et un mode de vie plutôt médiéval, que Estelle Faye nous dit inspirés l'époque entre Moyen-Age et Renaissance, ainsi que de l'Europe Centrale et de l'Est. On est ainsi dans une histoire où la machine à imprimer n'existe pas encore, ou peut de gens savent lire et encore moins écrire,où les armes à feu sont sujettes à superstitions, ... Tout l'univers m'a plu, tout comme les différents lieux que l'ont découvre, pas toujours très roses, du fait qu'on est dans une période qui semble plutôt sombre pour l'Empire. Néanmoins, on nous parle de certains lieux dont l'on en saura jamais plus que quelques rumeurs ou mots, malgré qu'on puisse avoir envie d'en savoir plus.

   Les créatures fantastiques ou surnaturelles ne sont pas des plus présentes dans ce roman, même s'il nous arrive d'en croiser. C'est loin d'être le sujet principal du livre, et une importance plutôt moindre, au contraire de la magie que l'on va côtoyer par le biais de plusieurs des personnages, et ce sous différentes formes.

   Le livre est pour moi un roman plutôt adulte, il demande un minimum de maturité du lecteur. En effet, les combats sanglants y ont leur place, mais on aura aussi des mots plus crus, provenant de l'un des personnages. Rien de bien gênant pour ma part, puisque cela correspond au personnage et que cela ne va jamais dans l'obscène. 
   Il aborde aussi de temps à autre certains sujets, comme la femme à cette époque, ou bien l'homosexualité et le passé de chacun, pouvant nourrir la réflexion en plus de l'histoire que nous suivons.

   En ce qui concerne la fin, elle nous montre comme l'Empire sombre, et porte le point final à cette période de la vie des personnages en quête de changement, et signe l'aboutissement de ce qu'ont traversé les protagonistes. Il est vrai néanmoins que certaines questions d'arrière-plan que l'on peut éventuellement se poser restent sans réponse, mais rien qui puisse nous empêcher la compréhension du dénouement et de ses éléments.


   Pour conclure, ce roman fut vraiment une bonne surprise pour ma part. J'ai vraiment apprécié suivre ce roman, que j'ai lu rapidement, que ce soit pour les personnages ou pour leurs histoires. La plume de l'autrice est très agréable et nous plonge dans son univers, bien qu'on en connaisse qu'une partie. Il me faut néanmoins signaler que les avis sont plutôt partagés sur ce roman, notamment au sein des jurés du prix littéraire, et qu'il peut ainsi plaire comme ne pas plaire. En ce qui me concerne, ce serait avec plaisir que je lirais le prochain livre sur l'univers de Les Seigneurs de Bohen, un projet dont Estelle Faye en a évoqué l'envie de faire, bien que ce fut pas prévu.


Ce roman (#ISBN:9782221198674) fait d'ailleurs partie de la pré-sélection pour le Prix littéraire de l'imaginaire 2018 organisé par Booktubers App, que vous pouvez retrouver grâce à #PLIB2018.




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un commentaire ?