dimanche 31 décembre 2017

[Chronique] Locke & Key - Joe Hill & Gabriel Rodriguez

Auteurs : Joe Hill (auteur) & Gabriel Rodriguez (illustrateur)
Tomes de la série : 
• Tome 1 :Bienvenue à Lovecraft
• Tome 2 : Casse-tête
• Tome 3 : La Couronne des ombres
• Tome 4 : Les Clés du royaume
• Tome 5 : Rouages
• Tome 6 : Alpha et Oméga
Prix : 19,90€ (un tome) ou 29,90€ (intégrale de deux tomes)

Résumé : Keyhouse : un étrange manoir de la Nouvelle-Angleterre. Un manoir hanté, dont les portes peuvent transformer ceux qui osent les franchir... Après le meurtre brutal de leur père. Tyler, Bode et Kinsey découvrent leur nouvelle demeure, croyant y trouver le refuge dont ils ont besoin pour panser leurs plaies. Mais une ténébreuse créature les y attend pour ouvrir la plus terrifiante de toutes les portes...




"Il y a certains fantômes qu'il vaut mieux enfermer à clé."




   C'est une série de bande dessinée sur laquelle je ne me serais pas forcément arrêtée, mais Fanny de la chaîne Proxy Fny l'avait recommandée, alors lorsque je les ai vus en bibliothèque, je me suis dit "Pourquoi pas". Et me voilà avec les six tomes à lire. Et il faut dire que je ne regrette absolument pas !


   Les différents tomes vont nous emmener dans une histoire sous forme de thriller, avec du mystère, mais aussi des éléments fantastiques. On se retrouve après la mort du père des trois enfants, qui vont déménager dans un manoir appartenant à la famille, mais dans laquelle ils n'avaient pas mis les pieds. Seulement, cette demeure semble renfermer de sombres secrets et de mystérieuses choses, qu'ils vont petit à petit découvrir, particulièrement grâce à Bode, le petit frère curieux et joueur.
   A partir de là commence une intrigue faite de clés chacune avec un pouvoir propre, qu'ils vont devoir maîtriser. Jusque là, tout semble amusant et intriguant pour les trois enfants Locke, mais ils vont vite déchanter lorsqu'ils vont se rendre compte qu'ils ne sont pas les seuls à connaître l'existence des clés, et que ce quatrième individu est plutôt du genre maléfique et n'a pas vraiment de morale en ce qui concerne les humains.

   Le récit est vraiment entraînant, dès lors qu'on lit le premier, on veut connaître la suite, savoir ce qu'il adviendra. On veut pouvoir enchaîner tome après tome, jusqu'à la dernière page du tome final. Parce qu'en effet, l'histoire a été construite de manière à ce qu'on ait toujours envie de connaître la suite, le tout est savamment dosé dans la révélation d'éléments. On ne nous donne pas tout d'un coup au moment du final, c'est plutôt au compte-goutte qu'on obtient des éléments, et c'est ce qui permet d'avoir une intrigue homogène tout du long.
   On est plongé dans cet univers sombre, dans le quotidien des enfants, dans la ville de Lovecraft.
L'intrigue se déroule en très grande partie dans cette petite ville, ainsi que dans le manoir des Locke, qui renferme bien des secrets. On suivra ainsi les différents personnages dans tous ces mystères et ces aventures palpitantes. Dans l'un des tomes, on aura l'occasion de se plonger dans le passé, afin de comprendre comment s'est formée la situation dans le présent. Cela nous apporte un certain nombre d'indications pour nous renseigner sur les origines de toute cette histoire. 

   Les personnages sont vraiment attachants, et chacun a sa propre personnalité et ses caractéristiques. On a alors Tyler, torturé par la mort de leur père pour des raisons qui lui sont propres, mais qui doit aussi jouer son rôle de grand frère malgré le deuil, mais aussi Kinsey, la soeur débrouillarde qui voudrait ne plus être dépendante de la peur et la tristesse, ainsi que le jeune Bode, attendrissant par son innocence enfantine. On a évidemment bien d'autres personnages, comme la mère de la famille Locke, les amis de Kinsey, ou encore Zack, l'ami de Tyler. On apprécie suivre chacun de ses personnages qui ont chacun leur rôle à jouer dans l'histoire. 

   Il faut dire qu'on se retrouve pris dans cette quête des clés, on a hâte que les personnages en trouve de nouvelles afin de savoir à quoi elles peuvent servir, quel sera le pouvoir de chaque nouvelle clé. Mais aussi, on est plongé dans celle que poursuit ce sombre individu, et qui semble avoir un sombre dessein. On se demande comment il compte obtenir ce qu'il veut, et jusqu'où il sera prêt à aller, mais aussi comment les enfants Locke essayeront de déjouer ses plans.
   L'ambiance ajoute à cet ensemble, tout du long. On sent la menace planer à chaque instant sur les Locke, pesante. Et cela est permis par le scénario, mais aussi par le travail de Gabriel Rodriguez.

 Au premier abord, les dessins me plaisaient, mais sans plus, surtout dans la façon dont étaient dessinés les visages et les têtes, et puis au fil des pages, je les ai vraiment apprécié, par leur couleur, les détails, bref, tout ce qui composaient les dessins qui accrochent le regard. Il faut préciser que les illustrations ne nous ménagent pas, et que plus d'une fois, on retrouve du sang, et pas qu'un peu dans les illustrations.

   Pour ce qui est de la fin de la série, elle correspond à tout ce qu'on a pu lire auparavant, c'est-à-dire avec un côté sombre. Elle conclut comme il faut les six tomes qui constituent l'intégralité de Locke & Key, et conclut tout ce qu'on a pu vivre aux côtés des personnages depuis le début.


   Pour conclure, cette série de bande dessinée est à ne pas manquer. Le scénario de Joe Hill se complète parfaitement avec les illustrations de Gabriel Rodriguez pour former un ensemble entraînant, palpitant et mystérieux. Les personnages nous plongent dans cet univers terrible avec brio, que l'on veut connaître dans tous ses recoins. Ce fut une superbe découverte que je recommande chaudement, notamment pour les fans du genre du thriller.