samedi 24 mars 2018

[Salon] Salon du livre de Paris - Livre Paris 2018 (17/03)




   Je me suis une nouvelle fois rendue au salon du livre de Paris, nommé Livre Paris, pour l'année 2018, durant lequel j'ai pu passé un bon moment aux côtés des livres.

   Ce salon fut assez particulier pour les auteurs et illustrateurs, puisqu'il signait un pas dans l'avancée de leur situation. En effet, quelques jours avant le salon, les auteurs et illustrateurs se sont battus sur Twitter avec #payetonauteur pour obtenir leur rémunération lors de conférences, animations ou encore tables rondes. Durant cinq jours, ils se sont démenés par les mots et les réseaux sociaux, et ont obtenus gain de cause au bout de cinq jours. Cet événement, dont vous pouvez retrouver le résumé sur le site de Samantha Bailly, a été fêté durant le salon, lors de la soirée d'inauguration mais aussi lors d'une rencontre le samedi en fin d'après-midi.
   Mais en dehors de cela, le salon s'est déroulé comme les autres années, entre interventions et dédicaces.
   Lors de cette édition, c'était la Russie qui était mise à l'honneur, faisant suite au Maroc l'année passée. Et cette fois-ci, j'ai pu seulement m'y rendre un après-midi, que je vais vous résumer rapidement.


   Le planning de dédicaces était prêt durant la semaine précédant le salon, suivant des modifications si besoin au fil des jours. Mais la veille, j'apprends que je ne pourrais pas y être dès le matin, mais en seulement en tout début d'après-midi, et il m'a alors fallu revoir mon organisation des dédicaces dans la journée.
   A mon arrivée vers 13h00, je me suis directement rendue voir Claire Zamora, créatrice des jeux Is-It Love ? La queue fut un peu longue pour avancer, bien que je sois arrivée alors que c'était censé être terminé, mais Claire, aussi connue sous le pseudonyme Miss Chocolate est une personne sembkant très sympathique, qui n'hésite pas à prendre le temps de discuter avec les personnes venant la voir.


Nine Gorman

   Juste après, je suis allée dans la file pour Nine Gorman, que j'avais pu interviewée quelques semaines avant sur le blog. La queue ne fut pas de tout repos. En effet, l'éditeur n'attendait pas autant de monde pour Nine, et ainsi, la file se trouvait dans un lieu de passage, à un moment de forte affluence. Autant dire que durant l'attente, on en a vu des gens traverser la file, mais aussi nous bousculer pour avancer. Néanmoins, ce n'était pas pour rien, puisque que Nine est aussi très sympathique, et ce fut un plaisir de la rencontrer, bien que ce fut plutôt rapide, du fait de ses obligations pour une conférence qu'elle devait animer.

   J'ai ensuite voulu me rendre pour la dédicace pour Neal Shusterman, espérant arriver tout juste à temps pour la fin, mais bien que c'était censé terminer à 16h00, et que j'étais arrivée sur le stand à 15h58, je n'ai même pas eu l'occasion de l'apercevoir. Ce fut la petite déception de la journée.
J'ai alors souhaité aller voir Delphine de Vigan, mais je me suis vite découragée en voyant la longueur de la queue, et j'ai donc laissé tomber pour cette fois-ci, afin de privilégier des auteurs qui ne reviendraient certainement pas, ou alors pas de sitôt.

Victor Dixen


Victoria Schwab
   J'ai donc zigzagué entre la dédicace de Victor Dixen, et celle de Victoria Schwab en même temps. Cette dernière était sur ticket (sans achat obligatoire), permettant de gérer la queue plus aisément au niveau du stand de Lumen, et celle de Victor Dixen ne fut pas excessivement longue, par rapport à d'autres fois où je voyais une queue interminable pour lui.



Johanan Zaïre

   Une fois cela fait, je suis allée voir l'autrice Johanna Zaïre, à qui j'ai acheté "World War Web" qui me tentait depuis un moment déjà. Je ne comptais pas l'acheter à cette édition du salon, mais elle fut tellement sympathique que je me suis lancée, étant donné que je voulais me le procurer à un moment ou à un autre.

Marissa Meyer
   J'ai pu accéder ensuite à la dédicace de Marissa Meyer, que je ne pensais pas pouvoir faire, du fait des tickets, que je ne pensais pouvoir obtenir, arrivant que l'après-midi. Heureusement pour moi, j'ai pu en avoir un et aller à la dédicace en fin d'après-midi.




Alison Germain


Pour finir la journée, je suis allée au stand des éditions du Chat Noir pour rencontrer Alison Germain, alias Lili Bouquine, qui fut très agréable aussi, et qui m'a fait une jolie dédicace dans mon carnet dédié.


   Au final, du fait de ne pas avoir pu éparpiller certaines dédicaces le matin, j'ai dû en abandonner quelques-unes, comme celle de Bernard Werber, Delphine de Vigan ou encore Cindy Van Wilder, mais que je pourrais certainement faire lors d'un prochain salon. De même, j'ai malheureusement raté Neal Shusterman, mais aussi le meet-up pour #payetonauteur, et la rencontre avec Nine Gorman et Mathieu Guibé pour "Ashes falling for the sky" qu'ils ont tous deux écrit.

   Ce fut néanmoins un bon après-midi, avec des auteurs à chaque fois très sympathiques avec les lecteurs, avec qui ils échangeaient quelques mots avec le sourire. Cela donne nous renforce dans l'envie de découvrir leurs écrits ou parfois même de les apprécier d'autant plus lorsqu'on a pu les voir si agréables avec les lecteurs.

   Ce salon ne remplace pas pour moi le salon du livre ayant lieu à Montreuil, pour lequel j'ai une préférence, mais ce fut un très bon moment, que j'espère réitérer une autre fois.


Quelques photos du salon et de ce que j'ai pu ramener : 

Stand Le Héron d'Argent

Stand Editions Plume Blanche
La Russie mise à l'honneur

Aperçu du stand de Robert Laffont

Nine Gorman en dédicace

Stand Pocket/PKJ

Place de la littérature étrangère
(Guadeloupe, Afrique, ...)

Aperçu du salon
Victoria Schwab en dédicace
sur le stand de Lumen


Partie dédié à Sarah Dessen du stand Lumen



Le butin de cette année