lundi 1 avril 2019

[Chronique] Les Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder - Marissa Meyer

Auteur : Marissa Meyer
Pages : 416
Titre original : The Lunar Chronicles, book 1 : Cinder
Prix : 17,90€ (grand format), 7,90€ (poche), 12,99€ (numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Les Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder
• Les Chroniques lunaires, tome 2 : Scarlet
• Les Chroniques lunaires, tome 2.5 : L'armée de la reine
• Les Chroniques lunaires, tome 3 : Cress
• Les Chroniques lunaires, tome 3.5 : Levana
• Les Chroniques lunaires, tome 4 : Winter


Résumé : Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.




"Il est plus facile de convaincre les autres que l'on est beau quand on en est soi-même persuadé."




   Cela faisait un long moment que je voulais découvrir ce roman, sachant parfaitement qu'il allait me plaire de part le résumé et les avis. Et je me suis enfin lancée, et je ne regrette absolument pas ma lecture que j'ai terminé en une journée, ce qui ne m'était pas arrivée depuis très longtemps !

   J'ai aimé découvrir cette réécriture du conte de Cendrillon, d'une manière propre à l'autrice. On retrouve des aspects du conte original, mais Marissa Meyer a apporté sa touche pour que cette histoire puisse se différencier de celle que l'on connaît. Et cela passe notamment par l'univers cyberpunk que l'on a tout du long de la lecture : Cinder est un cyborg, les androids et écrans interposés sont parties intégrantes de la vie quotidienne, la technologie y est prépondérante. J'ai beaucoup aimé retrouver ce genre d'univers tout le long du roman, un genre que je lis personnellement peu et sur lequel je devrais plus m'attarder.

   Concernant l'histoire elle-même, j'ai été complètement prise dedans, ayant dévoré le bouquin en une journée. Je l'ai trouvée prenante, avec des révélations qui nous sont faites au fur et à mesure et qui nous font découvrir tout un pan de l'univers créé par l'autrice et que l'on découvrira certainement encore plus dans les tomes suivants.
Une des révélations peut se deviner avant que l'un des personnages nous en fasse part, mais de ce côté, je pense que c'était voulu par l'autrice, l'indice étant plus ou moins décelable et compréhensible.

   Pour ce qui est des personnages, j'ai beaucoup aimé Cinder, Kai mais aussi Peony, qui était particulièrement adorable. J'ai aimé suivre ces personnages, et j'ai notamment apprécié de voir que l'autrice s'était détachée de l'idée des deux soeurs et de la belle-mère dédaigneuses, pour faire de l'une d'elle un personnage appréciable et empathique. J'ai apprécié voir Cinder avec un métier "d'homme" et s'en sortir parfaitement, sans avoir besoin de l'aider de personne. Cela faisait ressortir son côté débrouillard, que j'ai personnellement apprécié tout le long de ma lecture. Pour le personnage de Levana, j'avoue être curieuse d'en apprendre plus sur elle et sur son peuple, de comprendre la raison de leur façon d'être et de penser, mais aussi sur son fonctionnement.

   Toujours à propos de Cinder, en plus d'être le personnage principal de cette histoire, elle permet de montrer à quel point la différence peut faire peur. De même, à travers elle, on se rend compte que les préjugés nés de la façon où on nous a appris à penser sont tenaces, parce qu'ancrés depuis le début en nous par nos parents mais aussi les autres autour de nous, entraînant une méfiance envers ce qu'on pense connaître alors qu'en réalité, nous n'en savons rien ou très peu. Cela nous permet de nous poser des questions sur le sujet de la différence et de l'étranger, un thème que j'ai apprécié voir abordé dans le roman.

   J'ai aimé suivre la fin, qui n'est pas sans rappeler celle du conte original de part quelques éléments, tout en se différenciant de bien des manières. Elle apporte de l'action et une tension dans les dernières pages, nous donnant envie de découvrir la conclusion du livre. Elle soulève aussi des questions dont l'on aura certainement des éléments de réponse dans le tome suivant, et permet d'introduire un futur personnage de l'un des tomes de la série, incitant à poursuivre la lecture de la saga.


   Pour conclure, je ne regrette pas d'avoir enfin lu ce roman, qui me donnait envie depuis un long moment déjà. Comme je le pensais, j'ai beaucoup aimé suivre Cinder dans ce monde aux airs cyberpunk, tout en retrouvant par quelques petits éléments disséminés ici et là le conte dont cette histoire s'est inspirée. Le tout se lit très facilement tout en abordant des thèmes importants par le biais du personnage principal, et j'ai hâte d'en savoir plus en lisant le prochain tome, afin d'avoir des réponses à certaines questions soulevées dans ce premier tome.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un commentaire ?