mardi 26 juin 2018

[Chronique] Le Passageur, tome 1 : Le coq et l'enfant - Andoryss

Auteur : Andoryss
Pages : 283
Titre original : Le Passageur, tome 1 : Le coq et l'enfant
Prix : 15,90€(papier)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
•  Le Passageur, tome 1 : Le coq et l'enfant


Résumé : Matéo n'aurait jamais dû hériter du don de sa mère.
Il n'aurait jamais dû entendre les pleurs des fantômes.
Désormais, il n'a d'autre choix qu'accepter son héritage... ou sombrer dans la folie !

C'est au temps de la Commune, au milieu des horreurs de la semaine sanglante, qu'il débute son apprentissage...
Matéo Soler sait que les fantômes existent. Il le sait parce que sa mère en a aidé des dizaines à trouver le repos, jusqu'à ce qu'elle-même meure, des années auparavant. Ce que le jeune garçon ne pouvait pas deviner, par contre, c'est qu'il hériterait de son pouvoir. Devenu Passageur à son tour, le voilà contraint de lutter contre un trushal odji, une âme affamée. Pour s'en libérer, Matéo n'a d'autre choix que de rejoindre l'âme dans son époque d'origine afin d'y apaiser sa mort. Mais alors qu'il est propulsé au temps de la Commune et au milieu des horreurs de la semaine sanglante, il comprend que sa tâche ne sera pas si facile...


"La Dévoreuse est à deux pas de moi, et cette fois-ci, je la vois."





Merci à la Masse Critique de Babelio et aux éditions Lynks pour cette découverte.
   On se retrouve dans les premières pages dans un mauvais rêve de Matéo, un peu étrange, qui donne le ton de ce qui va suivre. En effet, on va plonger dans un monde avec des apparitions fantomatiques, comme nous l'indique le résumé. 

   J'ai beaucoup aimé suivre l'histoire du personnage de Matéo, un adolescent qui n'arrive pas à trouver sa place. On sent que c'est quelque chose qui le blesse, bien qu'il essaye de ne pas le montrer.    Il est un personnage attachant, on ressent ce mal-être qui l'habite, notamment parce qu'il est un Rom. Le fait qu'il fasse partie de cette communauté, ou tout du moins qu'il ait une appartenance de part ses ancêtres, est intéressant et est un aspect important dans les capacités surnaturelles dont a hérité le personnage.
   On retrouvera aussi dans les protagonistes le fantôme aux côtés du héros, plutôt mystérieux sur sa présence, mais aussi le frère et la sœur de Matéo, tous deux attachants, ou encore le trushal odji que Matéo va devoir faire passer. Tous ces personnages forment alors une fresque hétéroclite dans la vie de Matéo, sur qui il pourra plus ou moins s'appuyer. 

   L'histoire est prenante, et ce dès le début. Le résumé nous le montre, on aura des apparitions et des fantômes durant le roman, ainsi que des voyages dans le temps, et c'est bien ce qu'on aura. Les fantômes et âmes auront une place non négligeable puisque c'est autour d'eux que la vie de Matéo va à présent tourner, comme on le comprend dès les premières pages. Mais en plus de ces apparitions qui pourraient nous faire croire qu'on est face à une énième histoire surnaturelle avec des fantômes, on a l'aspect de l'héritage, d'obtenir quelque chose du fait de son appartenance à une famille, une communauté. Et c'est là qu'intervient alors le camp des Roms, qui est des plus approprié, puisque ce sont généralement des familles qui sont Roms de père en fils et de mère en fille. L'histoire traitera ainsi du poids de cet héritage, du fait que l'on ne choisit pas ce que l'on voudrait obtenir de sa famille et ce que l'on voudrait refuser. Cela ajoutait d'autant plus à la dimension du personnage et de la responsabilité de son pouvoir.

   Ce pouvoir était d'ailleurs très intéressant et nous menait dans une intrigue prenante et fluide, entre présent et passé. On apprend que Matéo est un Passageur, rôle obtenu par héritage, et le rendant responsable du passage des âmes vers l'autre côté pour qu'ils trouvent la paix, et de sa propre vie qu'il risque durant ces passages.
   L'univers créé était captivant, avec les fantômes dévastateurs appelés trushal odji, les fantômes anodins, le rôle de Passageur, ou encore les sauts dans le passé. Pour cela, l'autrice a développé un aspect historique des plus captivants.

   En effet, durant ce roman, on va aller à la (re)découverte d'un événement historique, ici celui de la Commune en France. Cela est très intéressant car on y apprend des choses sur cette période, sur les opposants et les raisons de cet événement et ajoute un vrai plus au livre. Le récit est ponctué de ces quelques informations, sans toutefois nous submerger et nous plonge d'autant plus dans le roman et l'histoire de Matéo.

    Tout au long de l'histoire, on se trouve dans une ambiance plutôt sombre du fait de plusieurs facteurs. Déjà, nous sommes dans le surnaturel avec des apparitions, mais aussi dans le passé sanglant de la France ainsi que les cités urbaines dans la périphérie de Paris. On s'imagine ainsi un monde plutôt gris, sombre, presque déprimant. C'est une ambiance particulière qui nous est offerte, mais qui correspond tout à fait au genre du roman et à l'intrigue.

   En ce qui concerne la fin, elle nous révèle un élément important sur l'un des personnages et nous montre l'évolution du protagoniste, de sa façon de penser et voir les choses. On voit qu'on a pu suivre cette évolution et que rien que dans ce roman, les choses ont avancé et ont initié le jeune héros. 


   Pour conclure, j'ai réellement aimé ce roman. J'apprécie souvent ce type d'ouvrages, et celui-ci n'a pas fait erreur. L'idée du rôle de Passageur et de voyage dans l'histoire de la France était intéressante et prenante, nous plongeant encore mieux dans l'intrigue. Le fait d'aborder les notions du poids d'un héritage familial dont l'on ne peut se défaire ou de ne pas se sentir à sa place était aussi un point plaisant que j'ai apprécié trouver durant ma lecture. C'est donc avec plaisir que je lirais la suite quand elle paraîtra.