dimanche 11 février 2018

[Chronique] Légende, Livre 1 : L'avènement de l'Enchanteresse - Emilie Million

Auteur : Emilie Million
Pages : 230
Titre original : Légende, Livre 1 : L'avènement de l'Enchanteresse
Prix : 16,50€(papier), 4,99€(numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Légende, Livre 1 : L'avènement de l'Enchanteresse

Résumé : Morgane Pandragon n’était qu’une enfant lorsqu’elle fut accusée d’avoir assassiné son père, le roi Uther. Condamnée à l’isolement dans son château d’Avalon, elle tente par tous les moyens de maîtriser la puissante magie qui l’habite sans l’aide de Merlin, son mentor. Ignorant les terribles prophéties qui courent à son sujet, elle accepte de venir secrètement en aide au chevalier Lancelot du Lac et de le suivre à travers tout le pays pour mener à bien sa quête.

Entre magie, attirance et dangers de cour, le voyage de la princesse déchue ne fait que commencer.

La magie a toujours un prix...



"Une Sorcière pouvait aller jusqu'à perdre son âme lorsqu'elle se laissait embrasser par la noirceur, et n'y avait pas matière à plaisanter."





   Lorsque j'ai vu son résumé dans la liste des pré-sélectionnés pour le Prix littéraire de l'Imaginaire 2018, je me suis dit que je voulais vraiment le lire. En effet, depuis quelques années, je m'intéresse à la légende arthurienne, dont je connais l'une des versions. 
   Mais ici, on retrouve une réécriture bien différente, puisqu'on aura une inversion entre les personnages de Morgane et Guenièvre. En effet, cette dernière est plutôt du genre malfaisante, tandis que Morgane est une jeune femme bienveillante. 

   On commence alors avec la mort du roi Uther Pendragon qui signera le début du règne d'Arthur, mais aussi le commencement de la déchéance de Morgane. Cette dernière sera accusée du meurtre de son père, et suite à cela, enfermée dans la cellule du château d'Avalon.
   C'est après sept années d'emprisonnement que l'on suit le récit, lorsque Lancelot vient la libérer afin de mener une quête, dont on sera informé du but par la suite.

   Dans ce roman, on s'attend à voir une Morgane qui sera la Sorcière que nous connaissons dans la légende originelle, mais en réalité, on découvre et apprend à connaître une jeune femme bienveillante et droite, qui ne cherche en aucun cas à nuire. Toutes les histoires à son sujet parlent d'une sorcière assoiffée de haine, qui ensorcelle et répand le sang sur son passage, récits qui n'ont jamais trouvé réalité. Morgane souhaite à tout prix éviter de faire le mal, et accepte pour cela d'user le moins possible de sa magie, et même à renoncer à sa liberté nouvelle.

   Au fil des pages, on découvre alors la véritable personnalité de ce personnage, ainsi que l'évolution de la relation entre elle et Lancelot, mais aussi ce qui arrivera à l'Enchanteresse. Arrivera-t-elle à déjouer la prophétie l'accablant de la destruction de la ville de Camelot ? C'est une question que l'on se pose aussi, et on espère qu'elle réussira à la déjouer. On avance aussi dans son envie de se racheter aux yeux de son ancien peuple, tout en gardant le secret sur les véritables circonstances de la mort de son père.
   On la suit dans son périple aux côtés de Lancelot, une aventure qui sera ponctuée d'obstacles et de combats, de trahisons mais aussi d'alliances, entre Camelot et le forêt de Brocéliande, afin de mener à bien la quête du chevalier, avant que la prophétie ne s'enclenche.

   On s'attache énormément à Morgane, tout du long de son aventure. On souhaite qu'elle arrive à prouver à tous qu'elle est innocente et non pas malfaisante, qu'elle ne veut faire de mal à personne. Elle s'en veut pour des choses qu'elle n'a pas commises et va reprendre doucement goût à la liberté et la vie aux côtés de Lancelot ou encore Arthur. On compatit à chaque instant pour elle, sachant sa gentillesse et son intégrité, on veut que justice soit rétablie à son bénéfice. 
   En revanche, Lancelot est à l'inverse, durant les premiers chapitres, un personnage plutôt détestable de part son attitude. Mais on verra cette approche changer du tout au tout durant l'histoire, pour nous dévoiler un homme valeureux et qui souhaite protéger ceux qu'ils aiment.
   On retrouvera aussi les personnages d'Arthur, un roi lasse de sa position, mais aussi Guenièvre, méprisable dans bien des aspects, bien qu'on puisse néanmoins à la fin compatir pour elle, ainsi que Merlin, Enchanteur incompréhensible pour le plus grand nombre, et certains des chevaliers de la Table Ronde. C'est donc une bonne partie des protagonistes mythiques que nous avons dans ce livre.

   La fin semble nous mener à un chaos que nous pensons infranchissable et meurtrier, la guerre fusant de tout part, sanglante et mortelle. La magie prend part à ce final, de manière importante et insoupçonnée. Et tout durant cet affrontement, on espère à tout prix que Morgane ne cédera pas à la pulsion de sa magie, qu'elle ne cédera pas à la noirceur, espoir que nous portons depuis le début. 
   Les dernières lignes nous donnent envie de découvrir rapidement la suite, afin de connaître le futur de nos personnages, qui reste en suspens à la fin de ce roman. On ne sait pas du tout ce qu'il va advenir d'eux, tandis que la mort rôde autour d'eux. Cette méconnaissance de leur avenir nous pousse à vouloir lire le second tome, espérant pour eux, voulant savoir comment l'histoire se déroulera du fait des dernières pages lues, qui nous semblent plutôt sombres.


   Pour conclure, j'ai beaucoup aimé ce roman, notamment du fait de changer les personnalités des deux femmes de la légende arthurienne. On apprend à découvrir l'Enchanteresse Morgane sous un jour nouveau, et on s'attachera alors à ce personnage, pour qui on souhaite la justice. Cela nous mène dans des combats de chevaliers, dans de la magie et bien d'autres, et la fin nous donne l'envie de lire la suite dès que possible, afin de découvrir l'avenir s'annonçant sombre et fragile des personnages.


Ce roman (#ISBN:9782365384803) fait d'ailleurs partie de la pré-sélection pour le Prix littéraire de l'imaginaire 2018 organisé par Booktubers App, que vous pouvez retrouver grâce à #PLIB2018.


lundi 5 février 2018

[Chronique] L'Entre-Monde, tome 1 : Tourmentée - Maxim Poulin

Auteur : Maxim Poulin
Pages : 389
Titre original : L'Entre-Monde, tome 1 : Tourmentée
Prix :  $22,99 (papier)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• L'Entre-Monde, tome 1 : Tourmentée
• L'Entre-Monde, tome 2

Résumé : Taylor Wilson est hantée. Depuis son enfance, elle aperçoit le spectre d’une jeune fille, mais elle est convaincue que ce n’est qu’une hallucination. Elle n’en parle à personne à l’orphelinat, déjà qu’elle s’est toujours sentie différente des autres filles.

Le jour où elle apprend qu’elle quitte cet endroit lugubre, un phénomène troublant se produit : le fantôme d’Emilie laisse l’empreinte de sa main sur son avant-bras, telle une brûlure. À partir de ce moment, l’esprit ne la quitte plus. La découverte d’un monde sinistre et surnaturel bouleversera sa vie alors que les mystères entourant ses origines lui seront révélés.

Les pires cauchemars peuvent devenir réalité.




"Sauf qu'elle ne marchait pas réellement, elle flottait à quelques centimètres du plancher."




   Nous découvrons dans ce roman le personnage de Taylor, jeune adolescente différente des autres qui voit la nuit le spectre d'une jeune fille nommée Emilie. Taylor vit depuis des années dans un orphelinat, mais un jour, elle va pouvoir vivre à Brooklyn avec de la famille retrouvée, sa tante et son cousin. 
   Dès lors, une nouvelle vie commence pour elle, puisqu'elle ne connaissait rien de la vie en dehors de l'orphelinat, et donc encore moins l'école avec les clans, les moqueries, ..., que l'on peut malheureusement rencontrer.
   Mais tout ne se passe pas comme prévu, puisque des phénomènes surnaturels se profileront dans son horizon et celui de ses nouveaux amis. Un apprentissage et de sombres aventures s'amènent alors à eux.

   L'histoire est prenante, avec le spectre, les pouvoirs, les visions, ..., c'est-à-dire avec tout le côté fantastique du livre. On a envie d'en savoir plus sur les personnages, sur leurs capacités, mais aussi sur ce qui va leur arriver. De nombreuses informations dont des réponses sont distillées au fur et à mesure que l'on avance dans l'intrigue, et nous incite à continuer à tourner les pages.
   Il est vrai que certains moments de leur aventure étaient plutôt prévisibles, mais cela reste dans les codes de ce genre d'aventure, dans les péripéties fantastiques et que l'on pourrait aussi appelées paranormales.

   Les personnages sont vraiment attachants, particulièrement les quatre protagonistes. Que ce soit Taylor, par ses faiblesses liées à son intégration aux autres, parfois difficile, comblées par sa détermination, Kyle, par son caractère adorable, qui essaye à tout prix de se maîtriser, ou encore Erin, qui semble la plus innocente de tous, ou pour terminer, Austin, plus mystérieux, on apprécie de se retrouver à leurs côtés. Il est vrai qu'il y avait une certaine répétition dans le comportement de Taylor, des réactions que l'on retrouvait parfois un peu trop régulièrement, mais sinon, elle est fidèle à elle-même et cela correspond à son statut de personne devant se faire sa place dans une société qu'elle connaît mal et à laquelle elle ne correspond pas forcément.

   On se pose beaucoup de questions au fil des pages, tandis que l'on découvre en même temps que les personnages ce dont ils sont capables, mais aussi les phénomènes surnaturels auxquels ils doivent faire face. On obtient certaines réponses, tandis que d'autres restent en suspens et seront certainement résolues dans un prochain tome, notamment celles à propos d'Emilie.

   La fin nous laisse comprendre qu'il y aura effectivement une suite, dans laquelle les personnages devront se battre contre des forces maléfiques, mais aussi apprendre à contrôler comme ils le peuvent leurs pouvoirs et leurs aptitudes. Et on envie de lire cette suite, afin de savoir les obstacles que devront affronter les protagonistes, comment ils évolueront, et on se doute qu'ils devront compter les uns sur les autres afin d'y parvenir.

   Le roman étant québécois, il faudra vous attendre à des mots ou des expressions que nous n'utilisons pas dans le même sens en France si vous y vivez et que vous n'êtes jamais allé au Québec. En effet, vous pourrez voir un personnage porter une camisole, qui se trouve être ce qu'en France nous appelons un débardeur ou un tee-shirt, mais aussi une rôtie, que l'on nomme une tartine, ou encore les cartables, qui correspondent à nos classeurs. Rien qui ne puisse empêcher la compréhension, juste se poser des questions sur ce à quoi cela se rapporte, et une simple recherche permet de répondre à notre incompréhension première. Ce fut pour moi assez amusant de découvrir ces mots québécois, ou en tout cas leur signification, qui diffère par rapport à leur sens en France.


   Pour conclure, j'ai passé un bon moment en compagnie de cette lecture, grâce à ce côté paranormal et surnaturel qui me plaît beaucoup. Les personnages sont attachants, et on a envie d'en apprendre plus sur eux et sur ce qui va leur arriver, et donc de découvrir la suite. Bien que j'ai trouvé que certaines actions étaient assez prévisibles et que le comportement de Taylor comporte certaines répétitions dans ses réactions, je trouve que ce fut une bonne lecture, et qui me donne l'envie de lire la suite quand elle sortira, pour retrouver les personnages et leurs aventures.


Ce roman (#ISBN:9782924775035) fait d'ailleurs partie de la pré-sélection pour le Prix littéraire de l'imaginaire 2018 organisé par Booktubers App, que vous pouvez retrouver grâce à #PLIB2018.



mardi 30 janvier 2018

[Chronique] Dentelle et Ruban d'argent, tome 1 : Jeux du sort - America Grace

Auteur : America Grace
Pages : 196
Titre original : Dentelle et Ruban d'argent, tome 1 : Jeux du sort
Prix :  (papier, réédition en décembre 2018), 4,99€(numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Dentelle et Ruban d'argent, tome 1 : Jeux du sort 
• Dentelle et Ruban d'argent, tome 2 : Jeu de miroirs 

Résumé : À vous, voyageurs pleins de rêves et au cœur empli d’espoir, puissent les portes de For Willbrook, la ville prisonnière d’un hiver éternel, rendre votre destin meilleur. Par un matin de tempête, William emprunte le chemin qui le guide vers la belle Wendy, toujours vêtue de dentelle, mais dont le corps souffre d’un terrible mal. Alors qu’il initie l’âme de sa belle à une magie enchanteresse, voilà que s’enclenche le jeu du funeste Destin…
Qui de la dentelle ou du ruban d’argent survivra à cette saison glacée ?
Est-il possible d’empêcher quelqu’un de mourir quand son cœur ne fait plus qu’un avec le nôtre ?




"C'est ainsi qu'aucune histoire d'amour ne mourrait jamais. Elle perdurait dans la splendeur des nuits et faisait continuellement briller le firmament."





   Je trouvais le résumé plutôt intriguant, et la couverture magnifique et lorsque les éditions Plume Blanche ont annoncé qu'ils arrêtaient sa commercialisation en accord avec l'autrice, je me suis dit que c'était le moment de céder à la tentation de lire la duologie, avec la couverture créée par l'illustratrice Tiphs.

   On débute le roman par une invitation au lecteur d'entrer dans le monde de For Willbrook, afin d'y découvrir sa magie. Par la suite, on pourra apprendre comment est renée la citadelle, pour en comprendre ce qui fait d'elle son unicité.

   En effet, la ville cachée aux yeux de la majorité des gens, regorge de magie et de bienveillance. On entre dans cet univers qui nous est inconnu, aux côtés de différents personnages.
   Nous suivons plus particulièrement William, jeune adulte magicien, qui va tomber en émoi de Wendy, la dentelle, mais qui semble attiré par Hanna, le ruban d'argent. S'ensuit alors de nombreuses émotions que le jeune homme ne saura pas maîtriser, mais aussi une course contre-la-montre avec comme adversaire la mort et le destin.

   Le long de l'histoire, on sera ainsi aux côtés de ces trois personnages principaux, au cœur de leurs émotions, de leurs sentiments, de leur tendresse. L'époque choisie par l'autrice nous mène dans une relation où la courtoisie est de mise, et où le vouvoiement est quotidien. Ces trois protagonistes essaieront de combattre le temps qui passe, d'essayer de déjouer la mort, et ce en vivant avec le plus de bonheur et de joie possible, et avec l'amour comme ancrage.
   Le choix d'utiliser la troisième personne fait que l'on n'est pas aussi proche des personnages que l'on pourrait l'être, mais d'une certaine manière, on s'attache un peu à leur tendresse, et leur naïveté parfois innocente.

   La plume de l'autrice est très poétique, et donc propre à elle-même. On en trouve peu comme celle-ci, et elle nous immerge d'autant plus dans ce monde magique et merveilleux, dans cette citadelle de For Willbrook qui semble s'approcher d'un sublime petit paradis. Cela donne un côté très particulier au roman et à son histoire, bien que parfois cette écriture poétique mais aussi métaphorique peut nous amener à devoir relire plusieurs passages afin d'en saisir toute la signification.
   La magie est omniprésente dans ce roman, bien qu'on ne sache pas toujours s'il s'agit d'une réalité, ou d'une illusion née des rêves des résidents de la petite ville. Cela donne ainsi une touche de féerie, de beauté à cet ensemble poétique.

   Plusieurs thèmes sont abordés dans le livre, dont le plus important est l'amour entre deux personnes, parfois fusionnel voire indestructible. Mais des sujets plus tabous seront aussi traités, comme l'inceste, ou la tromperie, ainsi que le fait de vouloir ressusciter quelqu'un, même si cela va à l'encontre de l'éthique humaine.

   Durant une bonne partie de l'ouvrage, l'histoire semble douce et paisible, mais lors des dernières pages, le destin enclenche sa funeste oeuvre, avec une rapidité déconcertante. On assiste impuissant à cette lourde besogne, qui détruit plusieurs vies sur son passage, par la mort ou par le deuil. Mais germe alors lors de la fin une fine graine d'espoir, qui nous donne envie de savoir le futur de la citadelle et de ses habitants.


   Pour conclure, Dentelle et Ruban d'argent fut une bonne découverte. La plume poétique de l'autrice, qui ne fait pas l'unanimité, m'a personnellement plu et j'ai apprécié me retrouver au cœur de cette magie et de cette citadelle de For Willbrook. Le thème de l'amour y est très présent, dans sa forme la plus pure, et bien que je n'y crois personnellement pas vraiment, ce fut narré d'une belle façon, avec aussi des sujets tabous qui sont traités avec sensibilité et non pour faire la morale. 


mardi 23 janvier 2018

[Chronique] Season Song, tome 2 : A Hazy Shade of Winter - Fleur Hana & Jacinthe Nitouche

Autrices : Fleur Hana & Jacinthe Nitouche
Pages : 354
Titre original : Season song, tome 2 : A Hazy Shade of Winter
Prix : 17,00€(papier), 4,99€(numérique) (indisponible à la vente depuis fin juin 2017)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Season song, tome 1 : Summertime
• Season song, tome 2 : A Hazy Shade of Winter

Résumé : Quand je me lève le matin, elle n’est pas là, à côté de moi. Quand je tends la main, elle ne la saisit pas. Quand j’ouvre les yeux, elle ne me sourit pas.
Au lieu de ça, quand je me lève le matin, c’est à Lolita que je pense. Quand je tends la main, c’est la sienne que je veux tenir. Quand j’ouvre les yeux, c’est ses lèvres que je veux voir s’étirer.
Je ne veux pas oublier Sixtine, je ne peux pas l’oublier. Mais je voudrais essayer de vivre.
Juste vivre...




"J'ai besoin qu'il vive. Crie. Pleure. Se marre. Explose. N'importe quoi, juste me montrer qu'il est toujours vivant."




   Le premier tome de cette duologie avait été pour moi un vrai coup de cœur, qui m'avait bouleversée, particulièrement du fait de sa fin. C'était donc avec empressement que je souhaitais lire le second tome, afin de savoir ce qu'il advenait des personnages.

   L'histoire est différente de la première, puisque l'on n'aborde plus le thème du voyage et du road trip, et moins en détails l'amitié, mais plutôt le deuil et la tristesse de la perte.
   C'est ainsi dans une ambiance tout aussi différente que nous pénétrons, dans quelque chose de plus sombre, plus vicieux, de plus dur, du fait des thématiques abordées.

   L'intrigue tourne ainsi autour des personnages de Medhi et Lolita, l'un enveloppé dans le deuil, l'autre dans la danse, qui apprendront à se découvrir et à se faire confiance mutuellement. On suit une relation où chacun cherche à apprivoiser l'autre, à l'approcher, tout en ne voulant pas se perdre du fait des sentiments éprouvés par chacun.

   On se retrouve emmené au fil de cette évolution entre les personnages, à vouloir que tout aille mieux, notamment pour Medhi, personnage torturé par l'accident qui l'a changé.
   Ce dernier, auquel je ne m'étais pas totalement attachée dans le premier tome m'a particulièrement touchée dans ses sentiments et émotions, dans ses pensées, bien que je n'approuvais pas forcément ses actes. On sentait sa détresse, sa douleur, mais aussi la peur de perdre une nouvelle fois un être aimé, et la peur d'oublier. On aimerait ainsi être à ses côtés, le soutenir, ce qu'essaye d'ailleurs de faire Lolita, mais son caractère fait qu'il refuse toute aide. 
   Lolita est aussi un personnage attachant, par son passé, par la force qu'elle tente de garder et de faire paraître, et pour bien d'autres choses. On sent que c'est une personne qui a elle aussi des failles, qui s'évertue a essayer de les combler et de les faire disparaître. Et pour elle, cela passe notamment par la danse, une passion qu'elle a développée afin de s'en sortir et survivre à sa manière.
   On trouvera aussi d'autres personnages tels que Juan, qui est comme un frère protecteur pas toujours sérieux, mais aussi des protagonistes que nous avons pu rencontrer auparavant, bien que nous les voyons moins dans ce tome, comme Lou-Ann et Ugo. 

   L'évolution des personnages, bien que parfois difficile et non évidente pour eux-même, se construit au fur et à mesure du roman, au fil des étapes que traversent les deux personnages principaux, chacun le faisant différemment, soit avec espoir, soit avec abattement. Cette évolution, tant personnelle que relationnelle des personnages est de temps en temps ardue et subit parfois des pas en arrière, mais ressemble aux relations que nous entretenons dans la vie quotidienne, et ajoute alors à la sensibilité qui se dégage des protagonistes.

   Bien que j'ai apprécié ce second tome, ce fut moins que pour le premier. Ce tome a réussi a me faire ressentir des émotions, à chaque fois qu'il évoquait la fin du livre précédent, mais ne m'a pas transportée comme ce dernier avait pu le faire. J'ai notamment trouvé que le schéma vers le dernier tiers du roman était assez répétitif par moment, chose que j'ai trouvé dommage. Et je dois avouer qu'après avoir eu l'occasion de lire des chapitres sous le point de vue de Lou-Ann et Ugo nous montrant leur propre évolution, j'aurais voulu en savoir plus, car il y a comme une impression de trop peu, de ne pas en savoir assez sur ce qui est advenu d'eux.

   La fin semble conclure comme il faut, avec simplicité mais sous le signe de la paix retrouvée pour les personnages, bien que l'on peut se douter qu'avec leur tempérament, il risque d'y avoir parfois quelques discordes entre eux. Le dernier chapitre leur correspond parfaitement, et laisse présager un avenir existant bien que parfois rehaussé d'épreuves, que vivront les personnages ensemble.


   Pour conclure, je dirais que j'ai apprécié suivre les personnages, nouveaux ou déjà rencontrés, dans ce roman. Le thème abordé était touchant et l'était comme il fallait, sonnait tout simplement juste. C'est tout particulièrement dans ces moments-là que le livre m'a fait ressentir le plus d'émotions, tandis que je repensais à ce qu'on nous avions vécu dans le premier tome aux côtés des personnages.
   Néanmoins, ce ne fut pas un coup de cœur comme pour le livre précédent, ayant personnellement trouvé le schéma par moment répétitif, et manquant d'informations sur deux des personnages, faisant qu'il n'y a malheureusement pas eu la petite étincelle qui m'avait fait dévorer avec une impatience rare le premier tome.
   Cette suite est malgré tout un bon roman que je ne regrette pas avoir lu et qui a su m'émouvoir durant les quelques heures passées à ses côtés et aux côtés des personnages.




mercredi 10 janvier 2018

Rétrospective 2017


   L'année 2017 s'est pour moi plutôt bien déroulée du côté livresque, puisque j'ai pu lire plus que ce que je m'étais fixé comme challenge, et ce fut pour la plupart de bonnes lectures. En effet, j'ai lu 24 bouquins sur l'année 2017 avec quatre coups de cœur, pour un objectif de 15.
   Tout ceci pour un total de 6191 pages, sans compter les bandes dessinées lues dans l'année, et de 26 chroniques pour l'année 2017.
   De même, j'ai pu faire plusieurs découvertes, parfois excellentes, de livres que je n'aurais pas forcément lu sans des partenariats temporaires, comme la Masse Critique de Babelio, le concept Explobook de Lecteurs.com, ou encore avec les éditions Plume Blanche, ou grâce aux plateformes NetGalley et Simplement.
   L'année 2017 a aussi synonyme de fin pour le rendez-vous Un jour, un livre, des couvertures, qui malgré qu'il me plaisait, me prenait un certain temps que je n'avais pas toujours, et il m'était alors devenu difficile de suivre le rythme de ces parutions.
   Mais 2017, ou tout du moins la fin de 2017 m'a donné l'occasion de participer en tant que juré au Prix Littéraire de l'Imaginaire 2018 organisé par Booktubers App, et qui je pense, offrira de belles opportunités (il y en a déjà quelques-unes de prévu qui seront publiées sur le blog dans les temps à venir).


Et maintenant, un petit palmarès des lectures de 2017 :



Le Top 3 des livres que j'ai le plus aimé

Coup de coeur







Coup de coeur




Le livre que j'ai le moins aimé

avec la note de 3/5




Le plus touchant

Coup de coeur



Le livre le plus long

avec la note de 5/5



Le livre le plus court

avec la note de 4/5


Voilà qui conclut la rétrospective sur l'année 2017, et qui ouvre l'année 2018, une nouvelle année pour le blog afin de partager avec vous la lecture au fil des pages !


dimanche 7 janvier 2018

[Chronique] Phobos, tome 1 - Victor Dixen

Auteur : Victor Dixen
Pages : 448
Titre original : Phobos, tome 1
Prix : 17,90€(papier),8,99€(numérique)

Dans cette série, ce livre est le tome : 
• Phobos, tome 1
• Phobos²
• Phobos : Origines
• Phobos³
• Phobos⁴
Résumé : Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.

Il veulent marquer l'Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l'amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.




"La monstruosité est dans l’œil de celui qui regarde..."




   Depuis sa sortie, ce roman me tentait beaucoup, et encore plus quand je voyais la foule qu'il y a toujours aux dédicaces de Victor Dixen dans les salons dans la région parisienne et sa banlieue. Je me doutais qu'il allait me plaire, mais je n'avais jamais sauté le pas. Et puis il y a quelques mois, la Collection R a lancé en tirage limité une édition du bouquin à 9,90€, et quand j'ai vu la vitesse à laquelle il est parti sur certains sites Internet et que je l'ai vu dans une librairie, je me suis dit que c'était l'occasion. Et je ne regrette pas de m'être enfin décidée, parce que j'ai adoré cette lecture !


   On commence lors de l'embarquement du côté des filles, et ce sous le point de vue de Léonor, la candidate française du programme Genesis. On découvre en même temps que les personnages l'excitation mais aussi les doutes qui accompagnent l'embarquement et donc le départ vers Mars.
   A partir de là, on suivra les candidates, toujours grâce à Léonor, dans leur compartiment durant leur voyage en direction de la planète rouge, mais aussi l'envers du décor en hors-champ, qui nous permet de suivre les speed-datings entre les candidats, et nous révèlent de nombreuses indications sur la partie cachée et sombre du programme spatial.

   L'histoire est addictive, on veut savoir ce que cache l'organisation de Genesis, ce qui attend les participants sur Mars, mais aussi la vie des personnages dans le vaisseau, leurs motivations, les ententes et mésententes. On veut tourner chaque page le plus vite possible afin d'arriver à la fin, et ensuite découvrir la suite. Nous nous imaginons presque dans le vaisseau avec les personnages, tandis qu'ils gravitent vers Mars. Le thème du voyage d'un aller sans retour est intéressant, et c'est en partie ce qui a motivé l'auteur d'écrire cette saga : pour quelles raisons des personnes voudraient tout abandonner pour ne jamais revenir et recommencer à zéro? On se doute qu'avec cette question, les participants auront eu un passé difficile, que certains ont d'ailleurs eu l'occasion de nous révéler dans ce premier tome.

   Et pour les personnages, les candidats sont vraiment attachants. Que ce soit Léonor, qui doute, essaye d'être rationnelle,  Kris, innocente et naïve, ou bien Marcus avec un certain charisme, ainsi que les autres, chacun à leur manière apporte leur touche au programme et donc à l'intrigue, puisqu'ils forment un ensemble très hétéroclite, donc intéressant, même s'il peut bien entendu y avoir nos préférences parmi ce groupe. Evidemment, nous avons aussi des personnages détestables, manipulateurs ou opportunistes, qui se dévoilent à nous petit à petit dans leur vraie nature, et pour qui nous n'avons pas forcément d'empathie.

   L'écriture de Victor Dixen est fluide et nous emmène parfaitement dans l'univers qu'il a construit. De même, on voit qu'il y a eu des recherches pour ce roman, notamment sur le domaine spatial et astronomique, car ce sont des informations et faits poussés qui nous sont présentés, pour nous immerger au mieux dans la saga Phobos.

   Pour la fin, elle nous ouvre une suite tout aussi entraînante, et nous montre encore de plus près les côtés sombres de certains personnages, mais aussi la solidarité entre d'autres. La fin nous met en haleine, car on veut connaître le choix qui sera fait par les candidats, bien qu'on puisse s'en douter vu qu'on sait qu'il y a une suite à ce tome. Au final, quand on a lu les dernières pages, qui nous laissent en suspens avec de nombreuses questions non résolues, on veut se jeter sur la suite pour connaître le sort des candidats et du programme, ainsi que les réponses à nos questionnements. 


   Pour conclure, j'ai vraiment adoré ce premier tome de Phobos. C'est une découverte que je ne regrette pas, comme je m'en doutais avant même de le lire. Les dernières pages tournées m'ont donné envie de lire rapidement la suite, et donc m'acheter le second tome ainsi que les suivants, pour l'intrigue mais aussi pour les personnages auxquels je me suis attachée et pour certains identifiée.


dimanche 31 décembre 2017

[Chronique] Locke & Key - Joe Hill & Gabriel Rodriguez

Auteurs : Joe Hill (auteur) & Gabriel Rodriguez (illustrateur)
Tomes de la série : 
• Tome 1 :Bienvenue à Lovecraft
• Tome 2 : Casse-tête
• Tome 3 : La Couronne des ombres
• Tome 4 : Les Clés du royaume
• Tome 5 : Rouages
• Tome 6 : Alpha et Oméga
Prix : 19,90€ (un tome) ou 29,90€ (intégrale de deux tomes)

Résumé : Keyhouse : un étrange manoir de la Nouvelle-Angleterre. Un manoir hanté, dont les portes peuvent transformer ceux qui osent les franchir... Après le meurtre brutal de leur père. Tyler, Bode et Kinsey découvrent leur nouvelle demeure, croyant y trouver le refuge dont ils ont besoin pour panser leurs plaies. Mais une ténébreuse créature les y attend pour ouvrir la plus terrifiante de toutes les portes...




"Il y a certains fantômes qu'il vaut mieux enfermer à clé."




   C'est une série de bande dessinée sur laquelle je ne me serais pas forcément arrêtée, mais Fanny de la chaîne Proxy Fny l'avait recommandée, alors lorsque je les ai vus en bibliothèque, je me suis dit "Pourquoi pas". Et me voilà avec les six tomes à lire. Et il faut dire que je ne regrette absolument pas !


   Les différents tomes vont nous emmener dans une histoire sous forme de thriller, avec du mystère, mais aussi des éléments fantastiques. On se retrouve après la mort du père des trois enfants, qui vont déménager dans un manoir appartenant à la famille, mais dans laquelle ils n'avaient pas mis les pieds. Seulement, cette demeure semble renfermer de sombres secrets et de mystérieuses choses, qu'ils vont petit à petit découvrir, particulièrement grâce à Bode, le petit frère curieux et joueur.
   A partir de là commence une intrigue faite de clés chacune avec un pouvoir propre, qu'ils vont devoir maîtriser. Jusque là, tout semble amusant et intriguant pour les trois enfants Locke, mais ils vont vite déchanter lorsqu'ils vont se rendre compte qu'ils ne sont pas les seuls à connaître l'existence des clés, et que ce quatrième individu est plutôt du genre maléfique et n'a pas vraiment de morale en ce qui concerne les humains.

   Le récit est vraiment entraînant, dès lors qu'on lit le premier, on veut connaître la suite, savoir ce qu'il adviendra. On veut pouvoir enchaîner tome après tome, jusqu'à la dernière page du tome final. Parce qu'en effet, l'histoire a été construite de manière à ce qu'on ait toujours envie de connaître la suite, le tout est savamment dosé dans la révélation d'éléments. On ne nous donne pas tout d'un coup au moment du final, c'est plutôt au compte-goutte qu'on obtient des éléments, et c'est ce qui permet d'avoir une intrigue homogène tout du long.
   On est plongé dans cet univers sombre, dans le quotidien des enfants, dans la ville de Lovecraft.
L'intrigue se déroule en très grande partie dans cette petite ville, ainsi que dans le manoir des Locke, qui renferme bien des secrets. On suivra ainsi les différents personnages dans tous ces mystères et ces aventures palpitantes. Dans l'un des tomes, on aura l'occasion de se plonger dans le passé, afin de comprendre comment s'est formée la situation dans le présent. Cela nous apporte un certain nombre d'indications pour nous renseigner sur les origines de toute cette histoire. 

   Les personnages sont vraiment attachants, et chacun a sa propre personnalité et ses caractéristiques. On a alors Tyler, torturé par la mort de leur père pour des raisons qui lui sont propres, mais qui doit aussi jouer son rôle de grand frère malgré le deuil, mais aussi Kinsey, la soeur débrouillarde qui voudrait ne plus être dépendante de la peur et la tristesse, ainsi que le jeune Bode, attendrissant par son innocence enfantine. On a évidemment bien d'autres personnages, comme la mère de la famille Locke, les amis de Kinsey, ou encore Zack, l'ami de Tyler. On apprécie suivre chacun de ses personnages qui ont chacun leur rôle à jouer dans l'histoire. 

   Il faut dire qu'on se retrouve pris dans cette quête des clés, on a hâte que les personnages en trouve de nouvelles afin de savoir à quoi elles peuvent servir, quel sera le pouvoir de chaque nouvelle clé. Mais aussi, on est plongé dans celle que poursuit ce sombre individu, et qui semble avoir un sombre dessein. On se demande comment il compte obtenir ce qu'il veut, et jusqu'où il sera prêt à aller, mais aussi comment les enfants Locke essayeront de déjouer ses plans.
   L'ambiance ajoute à cet ensemble, tout du long. On sent la menace planer à chaque instant sur les Locke, pesante. Et cela est permis par le scénario, mais aussi par le travail de Gabriel Rodriguez.

 Au premier abord, les dessins me plaisaient, mais sans plus, surtout dans la façon dont étaient dessinés les visages et les têtes, et puis au fil des pages, je les ai vraiment apprécié, par leur couleur, les détails, bref, tout ce qui composaient les dessins qui accrochent le regard. Il faut préciser que les illustrations ne nous ménagent pas, et que plus d'une fois, on retrouve du sang, et pas qu'un peu dans les illustrations.

   Pour ce qui est de la fin de la série, elle correspond à tout ce qu'on a pu lire auparavant, c'est-à-dire avec un côté sombre. Elle conclut comme il faut les six tomes qui constituent l'intégralité de Locke & Key, et conclut tout ce qu'on a pu vivre aux côtés des personnages depuis le début.


   Pour conclure, cette série de bande dessinée est à ne pas manquer. Le scénario de Joe Hill se complète parfaitement avec les illustrations de Gabriel Rodriguez pour former un ensemble entraînant, palpitant et mystérieux. Les personnages nous plongent dans cet univers terrible avec brio, que l'on veut connaître dans tous ses recoins. Ce fut une superbe découverte que je recommande chaudement, notamment pour les fans du genre du thriller.